Coupe de France : cinq pistes pour annexer le Parc

0 21.11.2011 09:28

Le Parc des Princes, une des cathédrales du foot français. Une citadelle à prendre. LeMans FC s’attaquera à cette arène sans frein à main. En oubliant surtout ce tirage au sort un peu frustrant fixant ce duel à Paris plus qu’au MMArena. Un sixième déplacement en Coupe.1 Quelle option d’équipe ?La seule analyse de la feuille de match détiendra-t-elle, à elle seule, la vérité ? A Nancy, elle avait favorisé un bel effet de surprise. Un verdict finalement favorable aux Manceaux. Une chose est sûre Georgi Makaridze sera fans la cage. Mais pour le reste ? Arnaud Cormier n’écarte rien sans livrer tous ses secrets. « Je suis dans le même contexte que dans la semaine de Nancy, où ensuite on allait à Châteauroux (succès 2-1). Je mettrais l’équipe la plus à même de se qualifier. Sans hypothéquer le futur. Les changements ne seront peut-être pas aussi criants qu’en Lorraine. »2 Les interrogationsQuelle charnière centrale ? Adénon-Louvion ou Adénon-Wague, mais Cerdan sera-t-il réellement au repos après son petit souci d’adducteurs ? Lui qui a toujours fait du Parc son jardin extraordinaire (1er but en L1). Quel milieu ? Hautcœur à droite ou dans l’axe ? Avec F. Thomas (adducteur douloureux), ou Narry ? Ouali à gauche ou à droite ? Et devant Helstad promis à un certain ménagement ? Et si ces supputations n’étaient pas de nature à définir l’esquisse d’un exploit.3 A l’extérieur, un handicap ?Et si c’était le contraire. La fête se serait avérée très belle dans le MMArena. L’hypothèse (jamais à renier) d’une élimination se serait, malgré tout, révélée une sortie en beauté. Mais l’inverse n’est pas à éluder. Le PSG a parfois été surpris chez lui. Rarement il est vrai et ça remonte à quelques mois : seuls Bordeaux (2-1 en août) et Auxerre (3-2 en octobre) ont gagné dans la Capitale. Une idée à creuser.Même si la dernière élimination à domicile remonte à 2001 (Lorient 1-0). Sinon, le PSG a gagné trois fois la Coupe (2004 Châteauroux 1-0 ; 2006 Marseille 2-1 ; 2010 Monaco 1-0) et été finaliste à deux reprises (2002 Auxerre 1-2 ; 2008 Lyon 1-0).4 Quelle approche tactique ?La tactique du coach manceau est très claire quant à la disposition d’esprit. « On n’est pas là pour tout changer. On ne va pas se replier sur nous, jouer petit bras et croiser les doigts. Bien sûr, on mettra un surcroît de vigilance sur certaines de leurs individualités. » Les Sarthois avaient démontré à Nancy, qu’ils étaient capables de fonder leur résistance sur du jeu. Ils n’en dérogeront pas.5 Grands joueurs et joueurs d’exception ?Pas de complexe. La formule est souvent usitée. Arnaud Cormier la résume bien. « A Paris, il existe des bons joueurs, mais aussi des joueurs d’exception. » Par exemple, Luyindula est un bon élément. Mais Nenê est capable de mettre une frappe enroulée des vingt mètres dans la lucarne. « Là, il s’agit d’un geste exceptionnel. Vous prenez un but sans avoir fait de bêtise. » Cette réflexion se réfère aussi aux Jallet (« 50 000 aller-retour sur la droite »), Sakho (« même si Zoumana Camara acheté 6 M€ n’est pas mal non plus »), Makelele ou Erding (absent dimanche comme Nene). Cette fois, ce sera une des pistes… à fermer pour annexer le Parc.Christian LOUISPSG - LeMans FC : ce soir à 19 heures

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.