Comme un petit air de Far West à Chahaignes

0 17.11.2011 16:34

Quand Jean-Michel arrive à la barre, il a le sourire jusqu’aux oreilles. Le président lui demande sa date de naissance : « C’est mon anniversaire aujourd’hui ! J’ai 35 ans. » « 35, plus 10. Donc 45 », lui répond le magistrat. Voilà pour l’entrée en matière.Planté dans ses bottines, jeans et chemise saumon, le quadragénaire, agriculteur, est suspecté d’avoir voulu dicter sa loi à Chahaignes, en s’en prenant notamment de façon récurrente à deux frères qui auraient acheté les terres qu’il convoitait, mais aussi au président de l’amicale des chasseurs, pour une histoire de parcelles. « Vous avez menacé de tirer avec votre Winchester ? », interroge le président. « Oui, c’est une carabine ! », répond, appuyé sur la barre, le prévenu. « Comme John Wayne ? » « Ouais ! » Parmi les autres faits reprochés : des vols, des dégradations, mais aussi et surtout ce guet-apens terrible.Une bûche piégée, saupoudrée d’explosif, et déposée devant la maison de l’ennemi, qui s’en est servi pour allumer un bon feu dans sa cheminée. Résultat : une explosion, sans heureusement faire de blessé. « Pittoresque… Mais ça aurait pu mal finir », relève le président. Jean-Michel acquiesce, avant d’être invité à retourner dans ses pénates. Il fera effectivement l’objet d’une expertise psychiatrique avant d’être jugé le 12 octobre prochain.N. F.Lire : Bûche piégée : la vacherie de tropLire : Un sarthois piège une bûche pour régler un différend

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.