Championnats d'Europe d'athlétisme: Lavillenie et Soumaré irrésistibles

0 21.11.2011 10:33

Renaud Lavillenie, attendu à la perche, et Myriam Soumaré, "hallucinante" sur 200 m après sa 3e place sur 100 m, ont complété l'incroyable moisson d'or des Tricolores aux Championnats d'Europe, samedi à Barcelone.Avec ces deux succès, les Bleus 2010 ont déjà écrit une page de leur sport en remportant 6 médailles d'or, une première pour la France au niveau continental.Et avec les spécialistes du 3000 m steeple, Mahiédine Mekhissi et Bob Tahri, et les quatre relais, en clôture de ce rendez-vous catalan dimanche, la razzia n'est sûrement pas finie. Le total de 12 médailles pourrait augmenter de quelques unités.Invaincu en 9 concours cette année, et logique favori, Lavillenie, 23 ans, a superbement confirmé, chose pas toujours aisée dans une discipline parfois hasardeuse.Une fois le titre assuré, à 5,85 m, le Clermontois d'adoption a tenté d'ajouter 1 cm à son record de France (6,01 m) en demandant une barre à 6,02 m, qu'il fut tout proche de réussir sur ces deux derniers essais."Je suis arrivé ici avec beaucoup de pression après avoir tout gagné (cette saison). J'ai gagné avec la manière. Je me suis impressionné avec les barres au-dessus de 5,80 m. J'ai réussi à maîtriser cette pression et dominé le concours, l'objectif est rempli", s'est félicité le perchiste qui poursuit la tradition tricolore de la discipline des Jean Galfione -présent dans le stade-, Thierry Vigneron ou encore Pierre Quinon.Derrière Lavillenie, qui a franchi 5,80 m et 5,85 m aux 1er essais, les autres ont semblé se battre avec le vent et les barres. Romain Mesnil, médaillé d'argent en 2006, a pris une décevante huitième place (5,60 m) tandis que Damiel Dossevi, troisième Français de cette finale, s'est classé cinquième (5,70 m).L'Ukrainien Maksym Mazuryk a franchi une barre à 5,80 m qui lui a valu de l'argent et le Polonais Przemyslaw Czerwinski a obtenu le bronze avec un saut à 5,75 m, laissant l'Italien Giuseppe Gibilsco, champion du monde 2003, aux portes du podium. Les trois ont eu beau réussir leur meilleur résultat de la saison, cela n'a pas suffi.Moins d'une heure avant le sacre de Lavillenie, Myriam Soumaré, 23 ans, a déboulé de -presque- nulle part, bien cachée au couloir N.8 pour décrocher un sacre, annoncé aux "filles de l'Est" pleines pistes.La Parisienne, plus passionnée par son métier d'assistante puéricultrice que par l'athlétisme, a explosé son record personnel en passant pour la première fois de sa carrière sous les 23 secondes (22.32).Battre l'Ukrainienne Yelizaveta Bryzhina et la Russe Aleksandra Fedoriva fut une excellente raison de se rouler par terre et de hurler sa joie en piétinant après avoir récupéré le drapeau tricolore."J'hallucine. Je savais que les 50 derniers mètres allaient être un peu dur. J'ai vu les filles arriver, je me suis dit +Ne les laisse pas passer+", a lancé Soumaré.Et elle a même l'occasion de viser un nouveau podium avec le 4x100 m, où elle sera accompagnée de Véronique Mang, la vice-championne d'Europe du 100 m, de Christine Arron, 8e du 100 m, et de Lina Jacques-Sébastien, 5e du 200 m.Christophe Lemaitre, favori avec ses potes du 4x100 m, peut, lui, créer un exploit inédit dans l'histoire de l'athlétisme français. Jamais un Français n'a réussi un triplé dans un grand Championnat (JO, Mondiaux et Europe). Le Savoyard a déjà remporté le 100 m et le 200 m.Et les Français ont le vent tellement dans le dos...

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.