Cette carte qui inquiète l’UMP en Sarthe

0 21.11.2011 09:51

Aux législatives 2012, deux nouvelles circonscriptions sur cinq pourraient basuler à gauche. De quoi inquiéter les parlementaires UMP qui tempèrent néanmoins la portée d’une étude jugée « trop mathématique ».C’est la carte dont tout le monde parle dans les milieux politiques depuis quelques jours. Résultat d’une étude de l’Observatoire de la vie politique, sa publication la semaine passée dans « Le Monde » a semé le trouble dans les rangs de l’UMP et plus particulièrement chez les parlementaires.Si l’on en croit cette étude, en Sarthe, sur les cinq circonscriptions, deux d’entre elles pourraient basculer à gauche en 2012 et, ce, même si Nicolas Sarkozy était réélu. Ne resteraient entre les mains de la droite départementale, la 1re circonscription (Fabienne Labrette-Ménager) et la 5e (Dominique Le Mèner), la 2e circonscription ayant été râvie à la majorité présidentielle par Marietta Karamanli en 2008. Au total, trois circonscriptions sur cinq seraient à gauche!« Ca fait un choc »De quoi inquiéter des parlementaires UMP quelques jours après que François Fillon ait annoncé officiellement son souhait de se présenter devant les Parisiens en 2012. Circonscriptions menacées: la 3e et la 4e circonscription, aujourd’hui détenues par Marc Joulaud et Béatrice Pavy-Morançais. La 4e serait «favorable » à gauche et la 3e « gagnable » à gauche.Pour la conseillère générale du canton de Château-du-Loir, pas question de se voiler la face: « Ca fait un choc de voir cette carte, mais je ne suis surtout pas abattue ». Pas question pour autant ni de baisser pavillon, ni de refuser l’analyse; ce n’est pas le genre de la maison. « Cette étude se base sur un aspect uniquement mathématique des choses » argumente Béatrice Pavy-Morançais. Et la députée fait appel à son expérience du terrain qu’elle sillonne semaine après semaine.« En 2008, j’ai été élue au premier tour des cantonales alors que la ville de Château-du-Loir basculait à gauche » rappelle-t-elle. « Dans la même circonscription, il peut y avoir des différences et aussi des circonstances. Le cas du canton d’Ecommoy est exemplaire: si nous n’avons pas gagné en 2008 c’est parcequ’il n’y a pas eu d’entente à droite ».« Gagnable » à gaucheLe cas de la circonscription de Marc Joulaud est tout aussi intéressant. Suppléant de François Fillon en 2002 et en 2007 avant de lui succéder à l’Assemblée nationale, il peut néanmoins se prévaloir d’une élection au premier tour aux municipales de Sablé-sur-Sarthe en 2008.Selon l’étude de l’Observatoire de la vie politique et parlementaire, sa circonscription serait « gagnable » à gauche en dépit d’une majorité à droite de la ville-centre en 2008. Dans ce cas, et toujours selon l’étude, il s’agirait d’un « vote de confirmation », après plusieurs scrutins favorables à la gauche.« Ces analyses sont réalisées d’en haut, sans aucune connaissance du terrain » répond Béatrice Pavy-Morançais. Il faudra de toute façon attendre le nom des candidats qui seront investis à gauche. Et rien n’est visiblement encore tout à fait décidé de ce côté-là.Serge DANILOEn jaune : la 4e circonscription serait « favorable » à la gauche en 2012 et la 3e (en orange) serait « gagnable » à gauche. Les deux circonscriptions du nord du département, détenues par Fabienne Labrette-Ménager et Dominique Le Mèner seraient épargnées quel que soit le résultat de la présidentielle.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.