Ces étudiants chinois qui choisissent l’université du Maine

0 21.11.2011 10:04

Début novembre, dans la même semaine, la situation des étudiants chinois de France attirait l’attention de divers médias. Le Point évoquait « le rapport enterré » des inspections générales de l’administration de l’Education nationale de la Recherche et des Affaires étrangères, document dénonçant une sélection peu regardante sur la « qualité » des étudiants accueillis. Quelques jours plus tard, le « 20 heures » de France 2 diffusait un reportage tourné à l’Université du Maine où un étudiant doté d’une maîtrise approximative de la langue française expliquait tant bien que mal le choix d’un cursus universitaire français.La réalité sur le campus manceau est bien plus nuancée autour des 347 étudiants chinois inscrits cette année (contre 450 l’an passé) essentiellement en Sciences économie, en Sciences et dans une moindre mesure en langues.Yue Zhang, professeur de français dans sa région du Sichuan, parle le français châtié d’une doctorante intégrée à l’université du Maine depuis six ans. « J’ai choisi Le Mans parce que c’est une ville moyenne donc facile à vivre. Je ne regrette pas, je me sens parfaitement bien ici ». Jie « Mancelle » depuis trois ans, est devenue « Julie » auprès de ses condisciples de la section FLE (Français-Langues étrangères). « Après de français en Chine, je suis venue au Mans après ma afin de préparer un diplôme d’enseignante. J’arrive en dernière année ». Quant à Ming Kun, si son français trébuche encore, c’est parce qu’il est en terre sarthoise depuis moins d’un an. Ce qui n’empêche pas ce matheux venu de l’université de Shandong d’être assidu aux cours de sciences économiques. « Plus tard, j’aimerais mener une carrière financière dans la banque ».Professeur de Sciences économiques, Jean-Pascal Gayant insisted’ailleurs sur la qualité d’ étudiants chinois qui se révèlent à la hauteur. « En licence, leur niveau moyen est supérieur à celui des Français. Ils sont volontaires et travailleurs. Ce sont des élèves très agréables ». Pourtant, au-delà de ces critères qualitatifs objectifs, l’universitaire s’interrogeait voici quelques mois dans une tribune publiée dans Le Monde sur le quantitatif et sur bien fondé de l’arrivée massive de jeunes chinois sur les campus français.Frédérique BREHAUT

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.