Banvit d’abord, l’ASVEL peut-être

0 21.11.2011 09:35

Le tirage au sort des tours préliminaires d’Euroligue comporte toujours son lot d’inconnues à trois bons mois du début de la compétition. En héritant en premier lieu de Banvit, 3e du dernier championnat turc, le MSB n’a pas forcément gagné en clarté. « On y va en aveugle car c’est une équipe qui n’est pas forcément très connue, admet JD Jackson. La seule chose que l’on sait, c’est qu’ils restent sur une très bonne saison et qu’ils ont les moyens financiers de construire quelque chose de solide. Alors méfiance, car si sur le papier ça paraît abordable, ça sera sûrement difficile sur le parquet. »La « promotion » de Banvit dans le giron de l’Euroligue (en remplacement des Lettons du Barons Riga) a en tout cas séduit du côté de la Turquie plus habituée à suivre les performances des clubs stambouliotes (Efes Pilsen, Fenerbahce, Galatasaray, Besiktas) ou d’Ankara. Avec un jeu séduisant, Banvit s’appuie sur un quatuor US de qualité : Williams (14.2 pts, 5.4 rbds) - Davis (13.5 pts et 5.2 rbds) - Simmons (11 pts et 5.3 rbds) - Graves (Ex-Pau-Orthez et de retour de prêt à Holon). Le tout orchestré par le jeune international local, Ermis, un des meilleurs passeurs de la ligue turque (11.1 pts et 4.7 pds). Reste à savoir si d’ici là, Banvit, qui avait chuté deux fois contre Roanne au Top 16 de l’EuroChallenge, aura conservé ses protégés.« L’ASVEL, ça serait spécial »En terme logistique, la bonne nouvelle pourrait venir du fait que Banvit (situé dans la ville de Bandirma, au bord de la Mer de Marmara) ne possède pas une salle aux normes (2 500 places). Du coup, le match aller (21 septembre, retour à Antarès le 24 septembre) pourrait se tenir à Istanbul. « Et aussi bien au niveau de la longueur du déplacement que de l’ambiance dans la salle, ça nous serait plutôt favorable », ne cache pas le président Le Bouille. En cas de succès, Le Mans (qui est dans son histoire à 5-5 dans ses confrontations avec les clubs turcs) n’a pas manqué de noter qu’un possible affrontement avec l’ASVEL (s’il bat Buducnost) se profilait au 2e tour. « Un match qui serait forcément spécial dans ce contexte », confie JD Jackson. Avant une éventuelle dernière marche peut-être contre le Khimki Moscou ou Maroussi. Mais on n’en est pas encore là…Raphaël CAILLAUD

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.