Au MSB, La force tranquille vient de l'intérieur

0 21.11.2011 09:29

« Un modèle pour tous »« C’est la force tranquille par excellence et un très gros travailleur. JP, il pourrait s’entraîner seul, vous lui donnez un programme et il le suivra à la lettre. Il dégage une sérénité sur et en dehors du terrain. Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle l’ancre de l’équipe. Pour un joueur de son gabarit, il a vraiment de très bonnes mains. Il l’a montré en tentant, avec réussite parfois, des tirs à 3 pts. C’est d’ailleurs quelque chose que l’on travaille à l’entraînement, ses shoots à 3 pts ou à 2 pts extérieurs, ça permet d’étirer les défenses. Il en est capable car il a souvent joué en poste 4 avec l’équipe nationale du Brésil ou aussi à l’université de Gonzaga où il shootait beaucoup à cette distance. Il a une hygiène de vie irréprochable, il fait attention à son alimentation. Il a perdu beaucoup de poids depuis décembre et il s’astreint aussi à plusieurs séances supplémentaires par semaine. A côté, c’est un type charmant. Il a toujours un mot pour tout le monde, la famille. Ce n’est pas quelqu’un qui parle beaucoup, qui va faire des déclarations fracassantes. Mais c’est un capitaine exemplaire dans les actes. Quand il prend la parole, ça surprend tellement que tout le monde l’écoute (sourire). C’est un modèle pour tous. »« Très respecté dans le groupe »« C’est un joueur qui apporte beaucoup de sûreté, de mobilité aussi bien en poste 4 qu’en poste 5. Il a une très grande expérience tirée d’une carrière exemplaire. Il a notamment connu le triplé de Limoges en 2000 (Championnat, Coupe et Korac). A l’instar de JP (Batista) et Maleye (N’Doye), c’est le capitaine tranquille du Mans. De par son vécu mais aussi sa vie personnelle. Il est très famille, les siens le suivent beaucoup, c’est très important pour lui. Il suit son bonhomme de chemin et tempère le groupe. Il sert en quelque sorte d’interface entre le staff et les joueurs. C’est parfois par lui qu’on fait passer des messages à certains joueurs. Il y a des choses plus faciles à entendre de sa part que des coaches. Défensivement, ça reste un adepte du contre et du rebond et offensivement il possède toujours son petit tir à 4-5 mètres qui reste très fiable. Il sait s’adapter au rôle qu’on veut lui donner, il est très précieux pour ça. Il ne demande pas à être sur le devant de la scène, faire briller la ligne de stats, mais il donne beaucoup dès qu’on lui en donne l’occasion. Il en tire encore plus de légitimité et les gars le respectent beaucoup pour ça. »« Polyvalent et dur malgré la frustration »« Il a eu un parcours atypique car il découvrait la Pro A cette saison après tout un début de carrière à l’étranger. C’est un poste 5 avec beaucoup de mobilité, qui peut être très dur, très athlétique. C’est un peu un mix de JP (Batista) et Thierry (Rupert), rapide et avec de bonnes mains, notamment avec des tirs plus extérieurs. Il a un très bon sens de la finition et peut s’écarter facilement. En défense aussi, il ne donne pas sa part aux chiens. Contre Roanne, il a bien tenu Uche pendant 10-15 minutes pour faire souffler JP. Il a eu un rôle un peu ingrat cette année mais qu’il a su accepter. Il fait son job et a toujours continué à travailler comme il fallait. Si on remporte le titre, ça pourrait vraiment être un bon tremplin pour lui. Et puis on progresse d’autant plus vite quand on se coltine JP à l’entraînement tous les jours pendant une saison entière. Rien que pour ça déjà, on peut lui tirer un coup de chapeau (rires). C’est un garçon plutôt réservé, qui a une vie posée avec sa femme et vient d’avoir son deuxième enfant. Il a su garder sa frustration à l’intérieur et continuer à apporter par petites touches sa dureté et sa polyvalence à tout le groupe. »Voir notre vidéo de l'entraînement du MSB

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.