Au Mans, les lycéens jouent aux Experts

0 21.11.2011 10:33

Du verre brisé, des traces de pas ensanglantées, de la terre partout… Voilà ce qu’ont découvert hier les premiers arrivants au lycée Bellevue. Mais qu’a-t-il pu se passer dans la salle de Sciences de la vie et de la terre au cours de la nuit ? Ciel ! Il manque deux poissons combattants dans l’aquarium. Qui a donc pu commettre un délit, un crime aussi abject ?A peine le temps de se remettre de la stupeur de la découverte que voilà les secondes MPS qui débarquent sur les lieux et commencent l’enquête pour que justice soit faite. Pendant que l’une prend des photos de la scène de crime et qu’un autre dépose des plots pour numéroter les indices, leur camarade débute les prélèvements.Par groupe de trois, ils se lancent ensuite dans l’analyse méthodique de l’un des nombreux indices. Electrophorèse pour déterminer la présence d’hémoglobine, frottis sanguin, cryptographie, test pour révéler la salive, relevé d’empreintes digitales… Mieux que Navarro, Julie Lescaut et Gil Grissom réunis. Tout ça sous l’œil de la caméra des élèves en option cinéma.De la théorie à la pratiqueMais attention, même si les poissons vont bien, rassurez-vous, tout cela est très sérieux. Un exercice réalisé dans le cadre de l’enseignement d’exploration Méthodes et pratiques scientifiques désormais dispensé en classe de seconde.Encadrés par deux professeurs de mathématiques, deux professeurs de SVT et deux autres de sciences physiques, il s’agissait pour les trente élèves concernés de mettre en application les éléments appris en cours.« C’est super intéressant », confient Léa, Audrey et Marie, tandis qu’elles analysent du pollen pour déterminer l’arbre duquel il provient. « Même si ce n’est pas vraiment ce qu’on voit dans les Experts ou NCIS, ça ressemble à ce qu’on peut voir à la télé. Ce n’est quand même pas pareil que d’être assis derrière son bureau. C’est plus vivant ! »Levant le nez deux secondes de ses éprouvettes, Hugo renchérit : « Là, au moins, on sait à quoi servent toutes ces analyses ! C’est concret. On se prend au jeu et on a envie de savoir qui a commis le crime. »Le 10 janvier prochain, après les vacances, les élèves rendront leurs conclusions aux procureurs, en l’occurrence leurs six professeurs. Et l’on saura enfin qui diantre a osé faire ça. Nous, on parie sur le colonel Moutarde…Mathilde BELAUD

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.