Après l’incendie meurtrier au Mans, le quartier sous le choc

0 17.11.2011 16:31

« Vous savez s’il y a des blessés ? ». La question était sur les lèvres des rares passants à découvrir le sinistre hier après-midi. « J’habite pas loin dans le quartier », confie Daniel. « Cette nuit, je n’ai vraiment rien entendu. Alors ce matin, quand j’ai entendu dire ça, je suis venu voir. C’est impressionnant ».Difficile en effet, de détacher son regard de la façade noircie et des fenêtres pliées par la chaleur intense. A la fenêtre du premier étage, juste sous les fenêtres, un rideau noir vole au vent. « Ils devraient le décrocher », s’indigne une passante. « Ça fait vraiment froid dans le dos ».Habitant l’immeuble mitoyen de celui du drame, Olivier, lui, réalise à peine la nuit qu’il a vécue. « Les voisins ont sonné chez nous à 3 h 30 du matin. Au départ, on a pensé que c’était une blague, que c’étaient des gamins qui s’amusaient à sonner aux portes. Sur le moment, on ne réagissait pas vraiment. On a fait ce qu’on nous a demandé. Nous sommes tous descendus dans la rue par sécurité, jusqu’à 5 heures où l’on a pu rentrer dormir ».La peur, elle, est arrivée après coup, après un sommeil bien trop court. « On a découvert qu’il y avait un mort et des blessés graves en regardant sur internet ce matin. On se demande ce qui a pu se passer, ce qui a déclenché l’incendie. On se dit que ça aurait pu nous arriver ».Et Marie-Jo, toujours sous le choc du drame, d’ajouter : « Vous vous rendez compte, mon carrelage est encore chaud ! Je n’ai pas réussi à dormir depuis l’incendie. Je n’arrive pas à m’expliquer ce qui s’est passé. C’est tellement triste pour la jeune fille qui est morte… ». Une jeune habitante de l’immeuble confiait, elle, être traumatisée : « Je ne sais pas lesquels de mes voisins vont bien ou pas. C’est horrible ».Lire : Un mort dans un incendie rue Paul-Courboulay au MansPlus d’informations dans « Le Maine Libre » de ce vendredi

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.