Apéro géant au Mans : pas d’interdiction

0 18.11.2011 09:45

L’apéro géant approche, les autorités s’organisent. Identification et information des organisateurs, sécurisation des biens et des personnes, plus quelques mesures à destination des commerçants, se préparent.Combien seront-ils ? Personne ne le sait. Si 3 075 internautes étaient inscrits hier après-midi sur le compteur du groupe facebook « Apéro géant au Mans », tous ne seront pas forcément au rendez-vous, le 15 mai au soir, dans le centre du Mans, pour trinquer ensemble. Ce qui ne facilite pas l’organisation du dispositif de sécurité.Dans un premier temps, les autorités préfectorales et municipales s’étaient interrogées sur l’efficacité d’interdire la manifestation. Il n’en sera pas question. « Ce serait ridicule d’interdire une manifestation sachant qu’elle aura tout de même lieu », explique Christophe Counil, adjoint au maire du Mans chargé de la solidarité publique et de la tranquillité publique. Pour autant, l’apéro n’est pas autorisé, au sens propre du terme, aucune demande d’autorisation n’ayant été formulée. D’ailleurs, la personne à l’origine du groupe sur facebook, s’est retirée de son rôle d’administrateur. Cependant, « les organisateurs sont connus », affirme Christophe Counil. « Ils seront convoqués par la police et la municipalité. Il faut leur rappeler qu’en étant à l’origine du mouvement, leur responsabilité peut être engagée en cas de problème ». Voilà pour le côté prévention du rendez-vous.Vente d’alcool à emporter interditeA gérer également, la sécurisation des biens et des personnes. Tout n’est pas encore calé. « C’est fonction du nombre de personnes qui seront présentes », poursuit le directeur de cabinet du préfet, Guillaume Douhéret. Autrement dit, le dispositif s’affinera au fur et à mesure des inscriptions sur facebook. « Nous pouvons engager des forces mobiles, faire appel aux pompiers, ou à la sécurité civile. La décision n’est pas prise », explique le représentant de la préfecture. Du côté de la mairie, la réquisition des agents de la ville n’est pas exclue. « Tout cela a un coût », souligne l’adjoint au maire. De la à faire payer tout ou partie de la facture aux organisateurs… « Et pourquoi pas ? », répond l’élu.Enfin, outre le rappel de la loi aux débitants de boissons sur l’interdiction de la vente d’alcool aux mineurs, la préfecture envisage d’interdire la vente d’alcool à emporter dans tous les commerces du centre-ville avant et pendant la manifestation. Tout ce dispositif est encore à l’état de projet et est soumis au préfet et au maire du Mans.Fabrice GANDON

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.