Amigo, le nouveau loto des bistrots, est arrivé

0 21.11.2011 10:31

La Française des Jeux (FDJ) a lancé lundi Amigo, un nouveau jeu de tirage qui va remplacer progressivement d'ici novembre 2011 Rapido, son produit le plus rentable, un pari pour le premier opérateur de jeux d'argent en France.Amigo, dont le coup d'envoi a été donné à Lille, va d'abord être installé (investissement de 5 millions d'euros) dans quatre régions (Nord, Est, Aquitaine, Midi-Pyrénées), soit 20 % des 10.000 points de vente actuel de Rapido, installé dans les cafés et les bars-tabacs.Premier jeu de la FDJ (10 milliards de chiffre d'affaires) en 2009 avec un CA de 1,702 milliard d'euros, devant le Loto (1,618 milliard) et l'Euro Millions (1,069 milliard), le Rapido avait pourtant subi une baisse de 30% de son chiffre d'affaires depuis 2007.Ce jeu né en 1998, relève le PDG de la FDJ Christophe Blanchard-Dignac, a "vieilli" et a pâti de l'interdiction de fumer dans les lieux publics. Considéré par les spécialistes comme l'un des jeux les plus addictifs --un tirage toutes les deux minutes et demi-- le Rapido avait été l'objet de "mesures de modération" imposées par la FDJ."Il fallait relancer ce jeu tout en animant les points de vente de la FDJ et en attirant de nouveaux consommateurs", dit M. Blanchard-Dignac à l'AFP.Du coup, pendant deux ans, un travail collectif a été mené pour définir un nouveau jeu : 700 joueurs et 500 non-joueurs ont été interrogés, des détaillants et les syndicats professionnels ont longuement donné leur avis, des sociologues et des experts de l'addiction ont été largement consultés.La psychosociologue Josette Halégoi a participé à ce travail collectif. Co-auteur avec Rachel Santerne du livre "Une vie de zinc" (Le Cherche Midi, septembre 2010), cette spécialiste explique à l'AFP que les bars en France sont "créateurs de lien social et tremplin social et professionnel pour leur patron"."Pour ce nouveau jeu, nous sommes donc partis du terrain en interrogeant les détaillants pour tenter de construire un jeu convivial", ajoute-t-elle.Et de fait, Amigo ne ressemble plus vraiment au Rapido, dont les grilles de jeu se succèdent sur un écran vieillot sans autre animation. Amigo est en effet intégré dans "Amigo Live", un programme de divertissement. Sur le nouvel écran en 16 X 9, chaque grille de résultat s'affiche toutes les cinq minutes, entrecoupée d'informations générales sportives et économiques, de quiz de culture générale, d'horoscope, de recettes, de météo et de messages de "jeu responsable" ("ne vous endettez pas pour jouer", "jouez selon vos moyens"...).La FDJ --développement durable oblige-- a soigné l'environnement avec du mobilier en bois et des bulletins en papier recyclé. Amigo, assure M. Blanchard-Dignac, est "plus simple, offre aux joueurs un taux de redistribution supérieur au Rapido et innove avec un jackpot +roulant+ qui peut atteindre un million d'euros"."Amigo, conclut-il, est un projet aussi important pour la FDJ que les paris en ligne".Pour le sociologue des jeux Jean-Pierre Martignon, Amigo "est un clone" du Rapido. "Amigo reste un jeu à haute fréquence avec 227 tirages/jour" et sera peut-être autant addictif", prédit ce spécialiste, que le Rapido, qualifié il y a quelques années "d'assommoir contemporain".

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.