Allemagne: le convoi nucléaire à bon port après une guérilla avec des écologistes

0 21.11.2011 10:35

Le convoi de déchets radioactifs en provenance de France est arrivé mardi au site de stockage de Gorleben, dans le nord de l'Allemagne, après quatre jours d'escarmouches avec des militants antinucléaires plus résolus que jamais.Sous haute protection policière, 11 camions chargés de déchets radioactifs de centrales nucléaires allemandes, retraités en France, ont rallié Gorleben dans la matinée depuis la gare de Dannenberg, à une vingtaine de kilomètres de là, où le convoi était arrrivé lundi.Depuis samedi, la police a procédé à huit arrestations et près de 1.300 interpellations pour assurer le passage du convoi, ont indiqué les autorités de Basse-Saxe, Etat régional où se situe le centre de stockage.Par ailleurs, 68 des quelque 20.000 policiers déployés ont été légèrement blessés lors des accrochages avec les manifestants écologistes, selon la même source.Tôt mardi, la police avait évacué plusieurs milliers de militants écologistes, massés aux alentours de Dannenberg et de Gorleben pour manifester leur opposition au recours par l'Allemagne à l'énergie nucléaire.Le mouvement antinucléaire a redoublé de vigueur depuis la décision du gouvernement d'Angela Merkel cette année de prolonger l'exploitation des 17 centrales nucléaires d'une douzaine d'années au-delà de la date de fermeture de 2020-2022 fixée par son prédécesseur social-démocrate, Gerhard Schröder. "Les Allemands ont indiqué clairement et à haute voix qu'ils étaient opposés à cette technologie obsolète et dangereuse", a d'ailleurs commenté le directeur exécutif de Greenpeace, Kumi Naidoo. "La société dans toutes ses composantes, des jeunes enfants aux octogénaires ont rejoint le mouvement d'opposition", a-t-il ajouté dans un communiqué.Des cohortes compactes de policiers, vêtus de gilets de protection noirs, accompagnaient à pied les camions blancs, transportant les conteneurs de déchets, à l'arrivée au site de stockage de Gorleben. Les 123 tonnes de matériaux hautement radioactifs vont s'ajouter aux 91 conteneurs déjà stockés dans des hangars en attendant une décision finale du gouvernement sur leur enfouissement éventuel."Le convoi est arrivé, mais le gouvernement fédéral est plus éloigné que jamais de son objectif de faire accepter l'énergie nucléaire en Allemagne", a affirmé Florian Kubitz, porte-parole du groupe écologiste Robin Hood.Le gouvernement a néanmoins réaffirmé que ces transports de déchets étaient "nécessaires" pour assurer un stockage en toute sécurité.Les écologistes se félicitaient de la forte mobilisation de militants qui ont réussi à retarder de plus de 24 heures l'arrivée du convoi à Gorleben, en s'enchaînant sur les voies ferrées, en se suspendant en rappel depuis des ponts, et en organisant des sit-in devant le site de stockage.Policiers et manifestants se sont même brièvement affrontés dimanche --matraques et canons à eau contre grenades lacrymogènes et fusées éclairantes dans une forêt où des militants tentaient de retirer le ballast de la voie ferrée. Les groupes écologistes affirment que deux des leurs ont été grièvement blessés, 29 ont reçu des coups à la tête et 16 ont eu des doigts cassés.Les militants ont également lâché des troupeaux de moutons pour bloquer la route menant à Gorleben.Le convoi a mis un temps record -- soit 91 heures -- pour accomplir le trajet depuis la France, selon les organisations écologistes.Plus de 20.000 policiers ont été mobilisés pour l'opération qui a coûté environ 50 millions d'euros, selon Rainer Wendt du syndicat de la police DPolG.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.