Affaire Florence Cassez: la Française emprisonnée au Mexique dépose un pourvoi en cassation

0 21.11.2011 10:06

Florence Cassez, la Française de 35 ans condamnée à 60 ans de prison au Mexique pour des enlèvements et qui clame son innocence, doit se pourvoir ce lundi en cassation."Florence signe aujourd'hui (dimanche) le pourvoi que nous avons préparé, et nous le présenterons lundi à Mexico", a indiqué son avocat français, Me Frank Berton, dimanche à l'AFP.Le pourvoi, préparé de longue date par Me Berton et ses confrères mexicains, Agustin Acosta et Horacio Garcia, "met en évidence l'inconstitutionnalité de la procédure en même temps que l'innocence de Florence Cassez", emprisonnée depuis près de 5 ans au Mexique, a-t-il affirmé."Les manquements à la Constitution du Mexique sont évidents dès le début, dès l'arrestation et la préparation de la mise en scène policière destinée à faire croire à une intervention retransmise en direct par les caméras de télévision", ont souligné ensemble Mes Berton et Acosta. "Nous comptons bien que la Cour suprême mexicaine se saisira du pourvoi, car c'est la juridiction compétente en cas de manquement à la Constitution, comme elle l'a fait récemment dans plusieurs cas de montages dans des arrestations et de détentions abusives de Mexicains et de Mexicaines", a ajouté Me Acosta.Les parents de Florence Cassez n'assisteront pas au dépôt du pourvoi, car ils devaient reprendre l'avion pour la France dimanche soir, après une semaine de visites quotidiennes à leur fille. "Il devrait suffire aux magistrats de lire le pourvoi, avec tous les points soulignés par les avocats, pour conclure à l'innocence de notre fille et à l'annulation de la procédure", a déclaré à l'AFP Bernard Cassez avant de s'en aller avec son épouse Charlotte pour leur dernière visite avant leur départ à leur fille dans sa prison de Tepepan, un faubourg de Mexico.L'arrestation de la Française avait fait l'objet à l'époque d'une retransmission télévisée présentée comme un reportage en direct, mais la police avait reconnu ensuite qu'il s'agissait d'une "reconstitution". Les avocats de Florence Cassez et les autorités françaises ont dénoncé un "montage", et non une "reconstitution", et appellent à l'annulation de l'ensemble de la procédure, arguant que les policiers se sont mis hors la loi.La "reconstitution" avait été montée à la demande des médias, avait affirmé la police, avant de reconnaître que c'était faux. La police des polices du Mexique a ouvert une enquête en 2006 sur les auteurs de l'arrestation, sans qu'aucun résultat n'en soit encore publié.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.