Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Yvré-l'Evêque Un été d’adoptions à la SPA

0 25.08.2013 09:31
Yvré-l’Évêque, jeudi. De nouveaux pensionnaires arrivent de la fourrière, après de récentes adoptions.

Yvré-l’Évêque, jeudi. De nouveaux pensionnaires arrivent de la fourrière, après de récentes adoptions.

Avec une cinquantaine d’adoptions depuis début juillet, l’été se fait plutôt souriant au refuge de la SPA.

Les visiteurs arrivent, tranquillement. Un couple de retraités qui cherche un chien de garde, un jeune couple qui se laisse tenter par un gros chien, une famille avec les enfants.

Ça aura été à l’image d’un été à marquer d’une pierre blanche. « En juillet, nous avons eu 22 adoptions de chiens et en août nous en sommes déjà à quasiment autant », comptabilise Naïs Venanzi, directrice du refuge de la Société protectrice des animaux (SPA) d’Yvré-l’Evêque. Notamment les « petits chiens » qu’affectionnent les personnes âgées et couples sans enfants.

Sans parler des chats ni de la petite dizaine d’animaux « réservés pour être adoptés ». L’été devrait se clôturer sur une cinquantaine d’animaux qui auront désormais un foyer.

Embellie généralisée

A quoi attribuer cette embellie des adoptions ? « C’est constaté dans l’ensemble des refuges de la SPA. » Façon de contrer la crise ? En tout cas, les adoptés ne s’en plaindront pas. Ni la trentaine de bénévoles qui régulièrement sort les canidés, les promène, les toilette. Et dorlote les chats.

Avec 60 à 80 chiens et une quarantaine de chats, le refuge a ainsi renouvelé une bonne partie de ses pensionnaires. D’ailleurs, deux véhicules de la fourrière du Mans Métropole viennent amener de nouveaux réfugiés à quatre pattes : six chiens et deux chats.

Point de sélection ou de critères morphologiques, assure la directrice, « premier arrivé, premier servi » résume-t-elle. « Il nous arrive parfois de recevoir de vieux chiens. » Lesquels trouvent aussi preneur. « Une dame est venue des Hauts-de-Seine pour adopter un chien de sept ans », confie Anaïs. On lève un sourcil interrogateur. « Sur notre site internet, nous racontons un peu la vie de chaque animal », autant que celle-ci soit connue. En l’occurrence, « la dame a été émue par l’histoire de ce chien ». Et a franchi le pas de l’adoption.

Eviter les retours

Pour autant « nous ne cherchons pas à ce que les gens repartent forcément avec un animal », poursuit la directrice. « On veut éviter au maximum les retours d’adoption. Il faut que ce soit fait de façon responsable. » Multiplier les visites, réfléchir avant de s’engager. Même si « la moitié des adoptions se fait sur un coup de cœur ».

Ronan LE MONNIER

Contact : 02-43-84-32-17
ou sur internet http://yvreleveque.spa.asso.fr.
Portes ouvertes les 5 et 6 octobre.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.