Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Yvré-l'Evêque « 200 chevaux de sport à vendre » au Pôle européen du cheval

4 12.02.2013 07:23
Voir la vidéo

Ce mardi et mercredi, une vente exceptionnelle se déroulera au Pôle européen du cheval à Yvré-l’Evêque. Philippe Rossi, chef d’orchestre de cet événement inédit, espère attirer une foule d’acheteurs.

« Le Maine Libre » : Quel est le principe de ces deux journées ?

Philippe Rossi : Il s’agit d’une vente qui réunit tous les acteurs de la filière cheval, des producteurs et éleveurs jusqu’aux acheteurs. C’est une première au Pôle européen du cheval.

Quels types de chevaux seront mis en vente ?

Il y aura plus de 200 chevaux de 4 à 7 ans venus de toute la France. Ce sont des chevaux de sport destinés aux concours, essentiellement de saut d’obstacles. Ils proviennent de toute la France.

C’est une première dans la région. De quels soutiens bénéficiez-vous ?

La Société hippique française, le Syndicat des marchands de chevaux, l’Unic (organisme qui promeut la vente des jeunes chevaux français à l’étranger), et la région des Pays de la Loire soutiennent cet événement qui correspond d’ailleurs aux missions du Pôle européen ; nous devons être une vitrine du cheval dans la région afin de défendre les acteurs de cette filière.

Qui attendez-vous pendant ces deux jours ?

Nous espérons attirer de nombreux clients français et étrangers ; essentiellement des cavaliers amateurs à la recherche d’un cheval capable de sauter 1,10 mètre en restant dans des budgets raisonnables entre 5 000 € et 20 000 €. Il s’agit de satisfaire la demande d’une clientèle très large. Nous avons mobilisé tous les réseaux pour diffuser l’information de cette vente.

Les étrangers sont concernés ?

Nous invitons des clients italiens, hongrois, turcs, suisses, espagnols, anglais… Ceux-là seront intéressés par des chevaux plus chers parce que plus performants dont les prix peuvent grimper jusqu’à 60 000 €.

Comment se déroule la vente ?

Il s’agit d’une vente à l’amiable, donc de gré à gré entre le vendeur et l’acheteur. Le grand manège couvert permet de juger les chevaux en action sur la piste. Les cavaliers pourront aussi aller en extérieur.

Quelle est la situation du marché ?

Si la pratique loisir et sport amateur est à la hausse, l’élevage et la production en revanche souffrent. Il existe un vrai malaise, aggravé par une TVA qui passe de 5 % à 19,6 %. Dans un contexte déjà difficile, cette mesure assombrit le marché. Au regard du nombre d’heures passées à débourrer, puis à dresser un cheval au saut, un éleveur n’espère plus rentrer dans ses frais.

Le Pôle européen dispose d’une structure impressionnante. Avez-vous une idée de son impact économique local ?

Les retombées directes sont énormes. Nous accueillons des compétitions 120 jours par an ; ce qui se traduit en restaurant, nuits d’hôtel, achats divers aux alentours. À eux seuls, les championnats de monde de voltige en août dernier ont attiré 500 compétiteurs (et leurs entourages) pendant huit jours.

Propos recueillis
par Frédérique BRÉHAUT
Les 12 et 13 février au Pôle européen du cheval
à Yvré-l’Évêque.

 

Commentaires (4)

@Phil33 , Pandore .
phuthanhdanh1 mer, 13/02/2013 - 10:52

Pauvres bêtes ! Quel tragique destin ! Mais détrompez-vous ! Tous ces chevaux ne prendront jamais le chemin des abattoirs Vous ignorez visiblement la raison .Tous ces équidés sont PUCES ., en général cette puce électronqie se trouve dans leur encolure .Elle a pour but de faciter l'identification en cas de vol ou tout simplement avant la course .Ces chevaux , en fin de carrière , seront accueillis dans des refuges jusqu'à leur mort de vieillesse, comme Ourasi qui nous a quitté le 12 janvier 2013 , à l'âge de 33 ans. Il a été enterré devant son paddock .

Voilà une très belle
equirodi (non vérifié) mar, 12/02/2013 - 21:34

Voilà une très belle initiative. Nous espérons qu'Equirodi.com, la place de marché internationale du cheval, sera de la partie la prochaine fois. Nous partageons le même objectif : permettre aux professionnels de la filière de commercialiser leurs chevaux et poneys dans les meilleures circonstances.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.