Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

[Vidéo] Le Lude Stéphane Le Foll : « Sodiaal ne reviendra pas sur ses choix »

1 07.02.2013 20:08
Stéphane Le Foll avait promis qu’il se rendrait à l’usine Candia.

Stéphane Le Foll avait promis qu’il se rendrait à l’usine Candia.

Photo « Le Maine Libre »

Le ministre de l’Agriculture a rencontré les salariés de l’usine Candia du Lude ce jeudi en début de soirée. Usine où sont employées 190 personnes, et qui doit fermer en 2014.

Stéphane Le Foll a fait le point avec eux, à l’issue d’une rencontre qu’il avait eue avec la direction de Sodiaal dont Candia est une filiale. « Sodiaal n’a pas changé d’avis », annonce le ministre. « Ils ne veulent pas revenir sur leur choix de fermer trois sites de Candia, estimant que pour eux, c’est vital ».

C’est donc sur le terrain des négociations actuelles du plan de sauvegarde de l’emploi que le combat doit se porter. « Pour que les mesures qui seront prises soient à la hauteur du préjudice ». Et sur une possible réindustrialisation du site. « On est en train de chercher » a assuré Stéphane Le Foll.

« On se bat avec nos tripes, et on n’est pas des voyous », a lancé un des salariés, « ce qu’on attend de vous, c’est que vous soyez le combattant qu’on espère. »

  

Commentaires (1)

nationaliser Candia ? un imperatif social.
mauricette (non vérifié) ven, 08/02/2013 - 14:26

on a du mal à saisir la politique economique et sociale de ce gouvernnement :Dun coté ,l'etat maintient sa participation dans Renault et laisse allegrement son pdg depouiller l'entreprise au profit de sa filiale japonaise ,developpe des emplois à l'etranger avec l'argent du contribuable français .
D'un autre coté ce gouvernement qui se dit gauche sociale vilipende les Depardieu et autres Arnault d'aller se planquer en belgique,alors que le meme etat français a installé les Holding d'EDF et de GDF-suez aux pays bas (comme Renault) pour y beneficier d'une fiscalité reduite .
Alors pourquoi ne pas nationaliser La SODIAL qui n'a pas hesité à vendre 51% de yoplait a l'americain General Mills ,ce qui n'est sans doute pour cette multinationale qu'un premier pas avant une totale prise de controle.?
Tant qu'à financer un plan de sauvegarde payé par le contribuable ,pourquoi ne pas nationaliser meme temporairement.
On a la nette impression dans ce gouvernement que chacun essaie de tirer son epingle du jeu aux mepris des interets collectifs?

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.