Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Val de Loir Collecte des déchets : l’appel au civisme des élus

2 14.07.2014 12:20

Les communautés de communes Aune et Loir, Bassin Ludois, Canton de Pontvallain et Loir et Bercé sont réunies au sein d’un même syndicat (soit 41 000 habitants), le syndicat mixte du Val de Loir, chargé d’assumer en lieu et place leur obligation de collecter et traiter l’ensemble des déchets des ménages.

Les présidents et vice-président communautaires de ces territoires respectifs, Louis-Jean de Nicolay, François Boussard, Béatrice Pavy- Morancais et Jean-Paul Beaudouin, en appellent, face à cette réforme qui ne cesse de faire des vagues : « à la retenue, au bon sens et au civisme de chacun au sujet de la collecte et du traitement des ordures ménagères sur le Syndicat Val de Loir. »
Un groupe de travail du syndicat, auquel participe le président du collectif Val de Loir opposé à cette réforme, examine actuellement les différentes améliorations à apporter au système mis en place, pour la collecte, le matériel, la tarification notamment, tout en respectant la réglementation.


Une augmentation  des impôts?


Cependant, le collectif motive de son côté la fronde des usagers et le refus des paiements des premières factures reçues établies par le Syndicat Mixte. Les élus communautaires préviennent : « Une facture séparée, représentant 60 % du service d’une année complète vient d’être adressée aux usagers, payable à réception, le syndicat n’ayant rien reçu depuis 6 mois, malgré les charges auxquelles il a dû faire face. Appeler à contester cette facture et ne pas la payer est absolument irresponsable puisque les quatre communautés de communes doivent assumer financièrement les dépenses de leur syndicat. En l’absence de ressources suffisantes, elles devront puiser dans leurs fonds propres au risque de devoir augmenter les impôts locaux des contribuables. »
Et de préciser : « nos communautés supportent en totalité le budget du Syndicat, soit près de 3 millions d’euros en 2013, grâce à la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM), remplacée par souci d’équité et de transparence, par une redevance d’enlèvement des ordures ménagères (R.E.O.M), calculée, cette première année, sur le nombre de personnes du foyer. Un calcul plus proche de la production réelle des déchets d’un ménage que sur la surface habitable de la maison. »

Commentaires (2)

ordures Ménagéres Vallée du LOIR.
Maurice mar, 15/07/2014 - 15:51

GRAND Cafoulliage pour les ordures ménagéres, aprés six mois de rodage, il y a des quartiers entiers qui ne respecte pas le réglement.
Cela fait désordre, mrs les Maires appeler l'armée pour surveiller les contenaires......

et, pour les gens qui respectent baisser notre facture, car le service rendu est diminué de 50%.
Donc la facture pas plus de 100 € et véolia ira chercher les corses de la SN CM pour travailler un peu plus fort.

Les TINJIC sont parmi nous
logjeuhan (non vérifié) lun, 14/07/2014 - 18:52

Vous vous souvenez des Tinjic ,le couple d'escrocs qui apres s'etre fait la main dans l'aisne et dans le Var avaient roulé dans la farine les élus du sud sarthe ;
les Tinjic ont du aussi servir de conseillers au syndicat mixte du val de loir qui collecte les dechets. L'affaire est conduite par des élus locaux qui essaient de passer en force leurs surfacturations menaces à l'appui.

Un dirigeant d'entreprise etrangere qui recherche une implantation en France (si,ça existe encore) m'a carrement jeté au visage en parlant du sud -sarthe " ils ont l'affaire Marina qui leur coule encore sur les mains ,les entreprises mettent la clé sous la porte,les villes sont sinistrees et ils n'ont rien trouvé de mieux que d'assommer de taxes nouvelles leurs derniers administrés en leur refourguant du materiel débile dont personne ne voudrait " .

Dans cette zone ,les fermetures de Candia et d'Harman ,pres de 600 emplois perdus ,n'ont pas empeché les élus locaux de continuer leurs petites affaires sans se preoccuper de l'avenir ,qui pour eux se resume à cumuler toujours plus .

Reunir quatre communautes de communes toutes UMP pour surfacturer un service de collecte d'un demi million d'euros annuels interpelle :ils ont meme reussi à acheter des colonnes qui n'avaient jamais été testees jusqu'ici en reel et qui se revelent inoperantes . Cela fait immediatement penser à ce scandale qui est en train de faire exploser l'UMP avec un trou de 80 millions d'impayés et du fric à trouver rapidement car meme si le nom change ,les dettes restent .
l'affaire est d'autant plus bizarre quechez les voisins des autres communautés ,tout baigne dans l'huile ,service et tarifs . Bizarre?

Contester bien sur devant la justice est un acte responsable et citoyen qui montre s'il en est que les citoyens se preoccupent eux de l'avenir de leur region là où leurs elus pleurnichent sur leur sort.

il va falloir obligatoirement enqêter sur les marchés publics ,collecte et fourniture ,je ne vois pas comment la Justice peut passer à cote du sujet.
L'impot? pour payer l'incompetence ou quelque chose de plus grave ? ça leur arrive de reflechir à ce qu'ils disent?

Mon interlocuteur ajoutait mi amusé ;" s'ils ne l'ont pas fait expres,alors c'est grave "

Mauricette ,qui paie pour un parent agé ,de bon coeur ,mais pas décidée à se faire plumer pour renflouer l'UMP .
.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.