Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe François Fillon va lancer la mobilisation de ses supporters pour l'UMP

1 22.08.2012 10:26
Le Mans, avril 2012. François Fillon veut rassembler ses supporters.

Le Mans, avril 2012. François Fillon veut rassembler ses supporters pour gagner la présidence de l’UMP en novembre prochain.

Photo archives "Le Maine Libre", Hervé Petitbon

À cloche-pied mais avec le moral, François Fillon entame dimanche en Sarthe sa campagne pour la gagner la présidence de l’UMP. Objectif : se mettre en bonne position sur la rampe de lancement des prochaines présidentielles. Dimanche, alors que Jean-François Copé, le grand rival, annoncera sa candidature à l’occasion des journées « Génération France », c’est plus modestement, à Saint-Denis-d’Orques, dans la Sarthe (canton de Conlie) que François Fillon, handicapé par une fracture à la cheville, entamera son tour de France des fédérations, en présence notamment de Valérie Pécresse, Eric Ciotti, Jérôme Chartier et Gérard Larcher.

Avant de rencontrer les militants sarthois sur le terrain de son ancienne circonscription, François Fillon sait déjà qu’il pourra, en Sarthe, compter sur des amis. Même si certains n’ont pas encore digéré cette migration parisienne, même si d’autres, parfois en haut lieu, se sentent plus en phase avec le côté « combatif et populaire » d’un Copé, François Fillon reste malgré tout le petit protégé des Sarthois, comme le confie un élu UMP : « Les militants ont un peu de rancœur mais surtout beaucoup d’affection pour lui. De la rancœur dans la mesure où son départ de la Sarthe a été considéré comme une fuite, comme un refus de se battre de ministre à ministre pour conserver la 4e circonscription. De la rancœur également car le bilan des années Sarko et celui de son gouvernement se sont soldés par une défaite nationale et une claque monumentale en Sarthe aux législatives. Malgré tout cela, François reste notre plus grande fierté. Et la majorité des militants de ce département sont plutôt modérés ».

François Fillon est prévenu. Même sur un pied, son bain de foule sur le terroir de Loué pourra lui donner des ailes pour aller porter sa propre bonne parole en France. Jean-François Copé a beau être annoncé le 5 septembre en Sarthe, la quasi totalité des 1 900 militants UMP du département resteront supporters de l’ancien sabolien. De même que la « Sainte Trinité » des sénateurs sarthois.

Commentaires (1)

Candidat bancal
mauricette (non vérifié) mer, 22/08/2012 - 19:30

le PS a pris ses responsabilités en choisissant son candidat à l'election presidentielle,l'UMP en aura t'elle le courage ?
Car il s'agit bien de cela,le president de l'UMP sera le candidat unique en 2017 ,alors pourquoi ne pas montrer des aujourd'hui qu'on est capable de prendre ce risque?
De plus Fillon n'a jamais fait l'unanimité en Sarthe ,il ne lui reste plus comme obédiences que le conseil general et l'ACO ,ça fait peu pour un destin national.
Pourquoi ne pas laisser la place à un candidat plus jeune ,moins bardé d'ndemnités ,plus vierge en politique et pourquoi pas moins préoccupé par son avenir personnel que par celui des français. Trente ans de Fillon ,ça nous a apporté quoi?
que peuvent esperer aujourd'hui les militants UMP d'un candidat qui a tout perdu au niveau national de puis 5 ans ,l'avenir de cette federation passe par un candidat neuf qui saura les entrainer vers les elections municipales à venir ?

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.