Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Tuffé Bénévole renversé : 120 personnes pour la marche blanche [Vidéo]

2 18.10.2013 17:41
Voir la vidéo

Le 18 août dernier, Mickaël Lambert, 39 ans, père d’un garçon, signaleur bénévole, était renversé par une voiture en marge des festivités des Tufféeries. Il est décédé deux semaines après, le 31 août.

120 personnes sont rassemblées ce vendredi à Tuffé, pour la marche blanche organisée en son hommage et qui vient de s'élancer à 17h20 de la mairie jusqu'au lieu de l'accident, situé à 1,7 km.

Sont présents notamment le maire de Tuffé André-Pierre Guittet, et le député UMP Dominique Le Mèner.

La famille de la victime et l’association Sarthe assistance routière organisent ce rassemblement deux mois après les faits, alors que le chauffard reste introuvable.

« Le chauffard continue de mener une vie tranquille »

« Deux mois c’est long, et le chauffard est toujours dans la nature, témoignait dans nos colonnes ce vendredi Michel Lambert, le père de la victime et le président de l’association Sarthe assistance routière 72 (régulation routière en marge d’événements festifs ou sportifs). Cet individu continue de mener une vie tranquille. Ce n’est pas normal. Il faut qu’il soit arrêté. C’est important, notamment pour notre deuil. Je garde espoir. Il le faut. »

Effectivement, le conducteur de cette Renault Laguna (dans les premiers modèles) grise aux vitres teintées et dont le pare-brise comportait trois macarons de couleur rouge, n’a jamais été retrouvé. 

Vers 1h15 du matin le dimanche 18 août, il avait refusé de faire demi-tour à un poste de contrôle à l’entrée du parking des Tufféeries, et avait percuté un signaleur. Après avoir fait plusieurs mètres sur le capot de la voiture, la victime a chuté, sur la tête.

Une garde à vue

Voyant que l’état de la victime se dégradait fortement, les gendarmes ont mis en place une cellule spéciale, visant notamment à recenser tous les véhicules pouvant correspondre au signalement. 

Un Sarthois a même été interpellé et placé en garde à vue, mais il n’avait comme tort que d’être propriétaire d’une Laguna, rien d’autre. Le 10 septembre, le parquet a décidé de saisir un juge d’instruction pour l’ouverture d’une information judiciaire, dont l’objet est, simplement, la recherche de l’auteur des faits.

Fabrice GANDON

Plus d'informations sur cette marche blanche dans "Le Maine Libre" de ce samedi 19 octobre.

Commentaires (2)

Liberté
Pandore sam, 19/10/2013 - 09:34

Ne blâmons pas ce chauffard ( et tueur)

Dans notre sociétè maintenant il n'y a qu'un maître mot : LIBERTE.

Liberté de circuler ou l'on veut , liberté de transgresser les lois et les réglements sans aucunes réactions du gouvernement.

Ne soyez pas surpris des conséquences .

Des lycéens par milliers viennent de descendre dans la rue pour cela ...

Toujours libre...
Thibaud ven, 18/10/2013 - 18:03

c'est fou qu'après une manifestation pareille, le chauffard n'ait pas de remords. J'espère qu'on va le retrouver. une personne aussi dangereuse en liberté ne fait pas régner la tranquillité.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.