Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Mariage gay Une tribune libre du directeur de France Bleu Maine

12 12.01.2013 10:32

Par Thierry STEINER (*)

« Je suis gay. D’aussi loin qu’il m’en souvienne, cela n’a jamais été un choix. Cela l’eut-il été, il n’est pas inconcevable d’imaginer que j’aurais choisi l’hétérosexualité. Mon choix n’aurait certainement pas été motivé par l’idée que l’homosexualité serait "un comportement intrinsèquement mauvais du point de vue moral" (Jean-Paul II) mais bien plutôt par le constat objectif et irréfutable que la loi accordait un certain nombre de libertés, de droits et d’avantages aux hétérosexuels qu’elle refusait fermement aux homosexuels.

Mais, j’insiste, cela n’a jamais été un choix. Pas d’avantage qu’on choisit d’être noir ou blanc, on ne décide pas d’être homosexuel ou hétérosexuel. Une telle évidence mérite, il me semble, d’être rappelée car elle éclaire utilement ce que les opposants au projet de loi sur le mariage pour tous qualifient abusivement de débat (à moins de vouloir discuter le bien fondé de l’article premier de la Constitution et, tant qu’à faire, la Déclaration universelle des droits de l’homme).

Précisément, à la lumière de cette évidence, il suffit de remplacer un mot par un autre pour se souvenir qu’il y a seulement 46 ans, il avait fallu une décision de la Cour Suprême des États-Unis pour que l’interdiction du mariage entre noirs et blancs soit considérée inconstitutionnelle (le fameux arrêt Loving v. Virginia du 12 juin 1967). Imagine-t-on, aujourd’hui, des milliers de manifestants dans les rues de nos villes affirmant leur opposition à l’union des personnes de couleur ? C’est naturellement inconcevable. Du moins, on l’espère.

Dans les propos des opposants au mariage pour tous, on retrouve pourtant les mêmes arguments qui faisaient florès en Virginie dans les années soixante : la famille serait menacée de destruction ; les enfants élevés par ces couples-là seraient irrémédiablement perdus (mention spéciale au député UMP qui a considéré à la tribune de l’Assemblée que les enfants de couples gays risquaient de devenir terroristes) ; inévitablement on en viendrait à légaliser la polygamie et, pourquoi pas, la pédophilie ; la société tout entière courrait à sa perte.

Celles et ceux qui se mobilisent aujourd’hui contre l’égalité de tous les citoyens devant le mariage ressemblent étrangement aux Américains qui refusaient les mariages interraciaux en 1967 mais refusaient de s’admettre racistes. Le refus d’accorder à Mildred et Richard Loving le droit de se marier avait un seul nom : racisme. Tout le monde en convient aujourd’hui.

L’opposition au mariage des homosexuels en 2013 se résume également à un seul mot : homophobie.

En 2007, pour les quarante ans de l’arrêt de la Cour Suprême, Mildred Loving affirmait : "Je suis fière que notre nom, à Richard et à moi, soit celui d’un arrêt de la Cour qui puisse favoriser l’amour, l’engagement, l’équité et la famille, ce que tant de personnes, noires ou blanches, jeunes ou vieilles, gays ou hétéros, recherchent dans la vie". »

(*) Thierry Steiner est directeur
de la radio France Bleu Maine

Commentaires (12)

triste...
PascaMacca4 lun, 01/07/2013 - 21:13

Lamentable en 2013 de se venter de la sorte quand une Radio comme France Bleu Maine compte:

-Un directeur gay
-Un responsable technique gay
-Un journaliste gay
-Une rédactrice en chef lesbienne
-Une journaliste lesbienne

Heureusement que le Palais de Justice est à côté.

favorable au mariage, mais choqué par ce tissus d'âneries !
Arnaud Nyme (non vérifié) sam, 19/01/2013 - 13:38

Je suis favorable au mariage homosexuel, cependant, quand je lis des articles comme celui-ci, je suis choqué !
Ces arguments sont vraiment n'importe quoi !

La race n'existe scientifiquement pas. Le sexe, si.
Comparer la situation actuelle avec la ségrégation est une escroquerie intellectuelle.

Je suis favorable à ce que 2 personnes qui s'aiment aient le droit de se marier, d'officialiser devant la société leur choix de vivre ensemble et de construire une vie commune, quels que soient leurs sexes.

Mais je connais beaucoup de personnes qui n'ont pas le même avis, et qui pourtant respectent les homosexuels !
J'ai aussi lu un article d'un homosexuel défavorable à ce projet de loi, et j'en connais moi-même un autre !

Alors non, dire que l'opposition à cette loi, c'est de l'homophobie, ça me donne envie de vomir !
Quel manque de respect !
Ce n'est pas parce que les médias (que vous connaissez bien, je crois) montrent toujours les gens les plus haineux, les cas les plus extrêmes, les images les plus fortes, que c'est la vérité. La majorité des opposants au mariage homosexuel sont respectueux des autres, tout comme la majorité des défenseurs de cette loi.
Il est vraiment dommage que ce débat sombre dans une caricature, une opposition frontale, une division forte.

Houlalalalala, le lobby
couleursdoc lun, 14/01/2013 - 20:41

Houlalalalala, le lobby maçonnique n'est pas loin, je le sens venir ! Heureusement que les vertus d'une Droite extrême nous sauveront de la chienlit ! La violence au pouvoir, çà doit être quelque chose !

Journaliste
Pandore lun, 14/01/2013 - 10:26

M Steiner,

Quand un militaire ( assimilé fonctionnaire) s'exprime, il le fait en son nom.

De plus il ne fait pas réfèrence à sa situation de militaire, et il ne se sert pas des

moyens de communications internes à ses services.

Mais bon il est vrai que les journalistes de France Culture, Inter etc... vous donnent

le mauvais exemple.Ils ne se cachent pas d'êtres de gauche et extréme gauche à

90/100 . le cas de la journaliste Fourest est un bon exemple, présente sur toute

les ondes, elle défend bec et ongles le projet LGBT / PMA.

Elle ne dit pas aux auditeurs , qu'elle vit avec une autre

journaliste ( c'est son plus strict droit) qui officie également sur la radio !

Celle ci donnant également son avis sur le sujet ...

On comprend mieux leur rage pour défendre ces projets.

Elles n'oublient pas de se faire également de la pub pour leurs bouquins.

Enfin bref, elles mangent à tous les râteliers, et malheureusement les vrais journalistes se font de plus en plus rares sur ces radios.

je suis pourtant un fan de France Culture et Inter, mais par moment je zappe, quand il n'y a plus de débats, mais que des Parigos/ Bobos / Gaucho , copains comme cochon .

Pour ce qui est du Qatar ( Anglais) ou Katar ( Larousse), nous n'avons pas besoin de vos lumières pour savoir que c'est une dictature.
Ils sont en train de financer les terroristes au Mali, qui tuent nos soldats; Dixit un ( Bon) journaliste de France Culture, ce matin.

Pandore ... J'adore !!!!
olivier-lemans lun, 14/01/2013 - 11:49

En réponse à Pandore - Journaliste

Mon Cher Pandore,
Avec un pseudo pareil et vos allusions aux gendarmes et militaires, je ne me pose guère de question sur votre passé. Permettez moi de vous rappeler les manifestations de gendarmes en 2001, n'ont-ils pas manifester? ne l'ont-ils pas fait avec leurs véhicules de services ?
Ceci dit, leur cause était, à mes yeux très juste, je ne me permettrait pas de leur reprocher leurs actions. Nous sommes dans une société où la liberté d'expression existe et Mr Steiner a tout à fait le droit de s'exprimer sur un sujet. Son appartenance à une structure ne lui enlève en rien ce droit.
Faut-il encore appartenir à la "Grande Muette" pour ne pas permettre aux personnes de donner leur avis ?
En tout cas, je salue l'intervention de Mr Steiner, très juste et très criante de vérité.
SI vous voulez faire référence à tous ceux qui mangent à tous les rateliers en ce moment, vous n'avez que l'embarras du choix dans tous les intervenants contre ce projet de loi. Les politiques de droite sont les champions toute catégorie dans ce domaine actuellement ...

Merci à Mauricette et Ochable
Thierry Steiner (non vérifié) lun, 14/01/2013 - 00:53

Merci à Mauricette et Ochable de leur soutien. Rien à répondre aux autres si ce n'est que je ne suis pas fonctionnaire et que, dans l'exercice de mes fonctions de directeur de France Bleu Maine, je veille à l'impartialité de notre antenne qui a largement la parole aux opposants au mariage gay. France Bleu Maine, radio de service public, financée par le contribuable en effet (à hauteur de 18 centimes par an et par sarthois) ne pourrait être critiquée sur ce point. Concernant l'égalité des citoyens face au mariage, je m'exprime en mon nom bien sûr. La mention de ma fonction ne vise qu'à me situer et n'engage nullement Radio France. Il peut être utile à certains jeunes homosexuels notamment de savoir qu'on peut être gay et mener une vie professionnelle accomplie. J'ai reçu hier quelques témoignages en ce sens et me réjouis si ces jeunes peuvent dire à leurs parents ou amis que le patron d'une radio sarthoise affirme tranquillement être gay. Sur tout le reste, après les inepties entendues ce jour dans la manifestation parisienne, je m'autorise à ne pas réponde. La loi passera et c'est très bien. Quelques mots tout de même à celui qui m'encourage à retourner au Qatar (sans savoir comment ça s'écrit et sans connaître le pays) : lisez mon bouquin sur ce pays (et notamment le chapitre consacré à l'homosexualité) et réjouissez vous de ne pas y vivre.

Vous êtes payé par nos impôts...
quillien72 dim, 13/01/2013 - 23:42

...et vous vous permettez de prendre des positions plus que discutables.

Je réalise en découvrant votre tribune partisane de l'orientation excessive des journalistes de notre service public. Comment voulez-vous que nous vous fassions confiance??

La loi doit prévenir ce type de débordement qui est à mon sens préjudiciable pour notre démocratie.

Vous avez raison
Pandore dim, 13/01/2013 - 23:32

Vous avez raison Ochable,

lorsqu'un couple d'homosexuel annoncera à " son " enfant qu'il n' a pas de mère,

mais qu'il doit faire preuve d'ouverture et bla bla, qu'il a deux pères et point ; alors tout se passera bien chez l'enfant ...

En ce concerne la neutralité des fonctionnaires et assimilés fonctionnaires, il y a des règles précises à observer.

Que diriez vous si sur ordre du gouvernement ou d'un parti politique 200 000 gendarmes et militaires tracteraient en uniformes chez les concitoyens ?

Merci
couleursdoc dim, 13/01/2013 - 15:42

Il faut du courage et des convictions pour témoigner ainsi publiquement. Votre témoignage m'a beaucoup touché et je partage votre vision de l'humanité. Que vous soyez fonctionnaire ne change rien à la valeur de votre parole. Il y a des évidences qui dérangent celles et ceux qui ne lisent et ne voient la vie qu'au travers d'une lecture simpliste de textes, qu'ils soient religieux ou politiques. La vie, la vraie, nous permet à tous de grandir dans la rencontre, la confrontation respectueuse de l'autre dans ses différences. Accepter cette rencontre, c'est s'ouvrir des horizons et accepter de grandir, d'évoluer, de s'adapter à un monde en constante évolution. Votre combat est noble et je vous témoigne ici toute ma gratitude pour dénoncer des dérives qui stigmatisent les gays et les lesbiennes.

Choqué
Pandore sam, 12/01/2013 - 16:56

Je suis scandalisé : ce directeur de radio national ( radio publique payé par nos impôts)

Non seulement toute la journée ils nous balancent leurs avis personnelles (ce n'est pas le boulot d'un journaliste ) mais en plus ils insultent les Français : Racistes, Homophobes, demeurés, etc....

Mais en plus maintenant il vient pleurnicher dans les journaux !

Qu'il retourne à son ancien poste au Quatar, organiser une Gay pride !

Devoir de conscience
mauricette (non vérifié) sam, 12/01/2013 - 19:49

En réponse à Pandore - Choqué

un journaliste peut il etre partial? Il a le droit d'exprimer son opinion et je pense qu'il l'est devenu pour cela surtout quand il ouvre un debat ,la presse est souvent l'expression de notre moi intime .quand on se souvient du droit de vote des femmes seulement en 1946 ,ces femmes qu'on jugeaient juste bonnes à se faire engrosser par le notable du village et passer la serpilliere ,du combat de Simone Weil pour la legalisation de l'avortement apres la loi Neuwirth autorisant la contraception ,tous des combats legitimes soutenus par une partie de la presse ;
La presse represente le seul espace de liberté où l'on peut et l'on doit s'exprimer . votre reaction est tout à fait normale puisqu'elle represente votre opinion mais convenez que la presse vous invite à vous exprimer en toute liberté.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.