Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Edito Tout ça pour ça?

0 19.07.2014 16:49
Il y eut la carte du 2 juin, signée de François Hollande lui-même avec 14 régions au lieu des 22 existantes puis celle du rapporteur de la loi et enfin la carte du 15 juillet avec 13 régions, dessinée par les députés socialistes, et adoptée tôt vendredi matin après une nuit de débats. Il y en aura peut-être une autre à la fin des débats parlementaires, qui sait?

Le découpage territorial risquait de ne satisfaire personne à l’origine. Seuls les très proches de l’Elysée, notamment à l’Ouest Jean-Yves le Drian ou Stéphane Le Foll, avaient reçu une oreille bienveillante du chef de l’Etat. Désormais, à force de conciliabules, de coups de crayons successifs, de tractations, de tribunes dans la presse, de déclarations solennelles, le découpage final pourrait ne fâcher personne ou presque. Et la réforme manquera d’audace et de force pour finalement louper son but : réaliser des économies d’échelle. Rappelons-le quand même c’était bien là le fondement de ce chamboulement.

Si l’on s’arrête au cas du Grand Ouest, force est de constater, sans préjuger de l’issue du débat qui se poursuit à l’Assemblée, que la carte « statu quo » n’a été ni proposée, ni défendue par les barons socialistes de Bretagne comme des Pays de la Loire. Au début du mois, les trois députés socialistes de la Sarthe ont tous signé d’une même main une tribune réclamant la fusion de la Bretagne et des Pays de la Loire. Et Stéphane Le Foll répétait encore cette semaine qu’il avait « toujours été favorable » à une fusion des deux régions.

Las. Le 23 juillet, la loi devra être votée. Cette fusion entre les deux régions, rejetée par les Bretons, restera donc un vœu pieux. Les Pays de la Loire resteront les Pays de la Loire. La Bretagne demeurera à quatre départements, sans avoir pu « récupérer » la Loire-Atlantique. Et, les Sarthois, finalement ignorés dans ce débat, pourront se dire: Tout ça pour ça ?

Serge DANILO

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.