Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Télévision Pascal Brulon : "LMtv a besoin de l’aide des Sarthois"

4 12.09.2013 15:47
Pascal Brulon : « Les collectivités nous donnent entre deux et quatre fois moins que les autres collectivités donnent ailleurs pour leurs télés ».

Pascal Brulon : « Les collectivités nous donnent entre deux et quatre fois moins que les autres collectivités donnent ailleurs pour leurs télés ».

Photo "Le Maine Libre", Hervé Petitbon

Si les audiences de LMtv sont satisfaisantes, la chaîne s’inquiète pour son avenir. C'est ce qu'explique Pascal Brulon, son président.

« Le Maine Libre » : Comment se présente cette rentrée 2013 ?

Pascal Brulon : Le 25 septembre, nous allons fêter les 20 ans de Le Mans télévision qui gère la chaîne, en même temps que la 200e de l’Infiltré du dimanche et les dix ans de l’émission V8. LMtv se porte d’un côté comme un charme et de l’autre côté, la situation est toujours aussi fragile, si ce n’est plus qu’avant. LMtv se pose des questions sur son avenir et pense que, pour continuer à exister et à offrir les services qu’elle propose aux Sarthois, il serait utile qu’elle leur propose de participer à cet avenir.

Quelles sont les audiences de la chaîne ?

Aujourd’hui, la chaîne s’est installée comme un média important localement. Les résultats Médiamétrie sont en progression constante depuis plusieurs années. Nous sommes dans le peloton de tête des télévisions en France. Il y a des très grosses télés qui sont derrière nous. 71,8 % des Sarthois nous connaissent et 42 % ont regardé LMtv au cours de l’année. C’est beaucoup. Et un Sarthois sur cinq a regardé la chaîne dans les sept derniers jours, soit une progression de 11 %, ce qui nous place dans le premier tiers du classement des télés, sachant que seuls 60 % des Sarthois disent nous recevoir.

Pourquoi la situation financière est-elle à ce point délicate ?

Les télévisions locales sont soutenues par les collectivités. Ça fait six mois, depuis mars, que je sollicite les collectivités locales mais rien n’avance car, à chaque fois qu’on veut faire quelque chose, le problème du Mans FC plombe le dossier.

Les collectivités nous aident déjà, mais elles nous donnent entre deux et quatre fois moins que les autres collectivités donnent ailleurs pour leurs télés. TV Vendée touche 1,6 million des collectivités, TV Rennes 3,5 millions, Nantes 1,8 millions. À Angers, rien que la Ville donne 700 000 €.

Et combien touche LMtv de la part des collectivités ?

Grosso modo, on touche 500 000 € par an au total de la Ville du Mans et des conseils général et régional, sans oublier le coup de pouce de Coulaines et Bessé-sur-Braye. Un chiffre qui ne bouge pas depuis trois ans. Et ça fait sept ans que les subsides de la Ville du Mans baissent de 5 %. Ça nous met dans une situation catastrophique. Aujourd’hui, nous coûtons 1 € par Sarthois par an. Est-ce que ce qu’on propose aux Sarthois gratuitement, ne vaut pas plus de 1 € ?

Comment solutionner ce problème ?

Nous allons profiter de la Foire pour proposer aux Sarthois, comme nous l’avions fait en 2008, d’adhérer au club LMtv pour 30 € l’année ce qui permet notamment de gagner des cadeaux. Nous demanderons aux annonceurs d’apporter leur soutien et une urne sera à disposition pour recevoir des dons. Dernière possibilité que nous sommes en train de finaliser : les Sarthois qui le souhaitent pourront participer à notre aventure en entrant dans le capital avec a priori une action à 16 €.

Que se passera-t-il si l’opération échoue ?

Le problème est grave, mais on ne se positionne pas non plus comme une société en perdition. Si ça fonctionne, on aura un coup de boost. Et si ça ne fonctionne pas, on continuera à se battre mais on aura du mal à payer les salaires, on ne pourra pas changer de plateau, la diffusion plantera régulièrement… On vit avec une économie chiche et nous ne sommes plus que seize pour faire face à tout ça. Si les Sarthois veulent continuer à voir une télévision qui convienne et qui offre une qualité de service minimum, ils sont invités à nous aider.

Propos recueillis par
Mathilde BELAUD

Commentaires (4)

Dubitatif
Pandore jeu, 12/09/2013 - 20:53

La dernière fois que j'ai zappé sur cette chaine, j'ai eût droit à la mire : une affiche d'événements déjà dépassé depuis 1 mois !!!

J'ai des doutes sur l'audience importante de cette chaîne, on pourrait pourtant faire plein de choses sympa.

Reportages sportifs en direct, débat politique, conseils communaux en direct, reportage sur les entreprises Sarthoises, etc...

Si il y a en Sarthe une sociétè à aider c'est celle là, mais pourquoi ne pas associer des écoles de journalisme, graphisme, média, mais aussi des " caméraman " volontaires dans chaque villes et communes.

Des subventions ,et puis quoi encore?
logjeuhan (non vérifié) jeu, 12/09/2013 - 23:40

une chaine subventionnée par de l'argent public est une aberration , on ne peut qu'imaginer les complaisances à l'egard des donateurs qui se font une publicite electorale à bon prix puisque c'est le contribuable qui paie. Ce soir encore les propos sans interet du president du cg 72 qu'on nous impose à chaque evenement et qui nos parle de ... la sarthe

En 2013, le Smic mensuel brut, c'est-à-dire avec les cotisations sociales du salariés, atteint 1430, 22euros.,avec 500 000 euros les collectivites en paient combien à votre avis?

Il faut quand meme le faire,oser demander des subventions supplementaires à une ville ,un departement parmi les plus sinistres au moment où les impots augmentent.
Tout le monde doit se serrer la ceinture et quand une entreprise estime avoir des difficultes à elle de s'en sortir toute seule ,sans doute qu'une independance financiere vis à vis des elus locaux amenera les annonceurs.

Mauricette

Hélas!
christophe.leroi jeu, 12/09/2013 - 17:22

Encore un dommage collatéral du foot...Merci Monsieur Boulard de préférer subventionner le foot qui meure que la culture audiovisuelle....!

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.