Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Télévision « Faites entrer l’accusé » revient sur le braquage de La Ferté

0 12.02.2013 18:42
Les faits remontent au 17 novembre 1995. Deux gendarmes avaient été blessés par les tirs des braqueurs.

Les faits remontent au 17 novembre 1995. Deux gendarmes avaient été blessés par les tirs des braqueurs.

Photo archives "Le Maine Libre", Denis Lambert

Le tournage à La Ferté-Bernard a eu lieu début février. L’émission de France 2 s’intéresse au braquage du Crédit Agricole de 1995 précédé d’une prise d’otages, en mettant l’accent sur l’un des malfaiteurs.

Les faits sont anciens (novembre 1995), les quatre braqueurs ont été condamnés (en février 2000), mais l’équipe de « Faites entrer l’accusé », en s’intéressant à René Salaun, l’un des malfaiteurs, reviendra largement sur ce fait divers qui avait marqué l’actualité, puisque le braquage était précédé d’une prise d’otages.

Diffusion dans plusieurs mois

« Nous faisons un récit des faits et du déroulement de l’enquête, explique la journaliste chargée du reportage, Imen Ghouali, pour la société de production 17 juin média. Nous nous intéressons à René Salaun, impliqué dans le braquage du Crédit Agricole de La Ferté-Bernard le 17 novembre 1995, mais aussi dans celui du Crédit Agricole de Thonon-les-Bains, en juillet 1995, durant lequel un policier avait été tué par balle. » 

Le braquage fertois occupera donc près de la moitié des 90 minutes du reportage présenté le dimanche en deuxième partie de soirée par Frédérique Lantieri (qui a pris la suite de Christophe Hondelatte) et qui réunit à chaque fois autour d’1,5 million de téléspectateurs.

L’émission consacrée au braquage ne sera diffusée que dans plusieurs mois. « Un reportage comme celui-là, c’est six mois de travail, dont deux mois d’enquête, trois semaines de tournage, cinq semaines de montage, plus l’enregistrement des plateaux. »

Deux gendarmes blessés

Retour en arrière. Le soir du 16 novembre 1995, une employée de l’agence fertoise du Crédit agricole et sa famille sont prises en otage à leur domicile par trois malfaiteurs. Le lendemain, tous arrivent vers 8 heures dans la banque. Les braqueurs « accueillent » un à un les employés qui prennent leur travail, les ligotent et les enferment dans un bureau.

Arrivent vers 9 heures deux gendarmes, après qu’une alarme discrète se soit déclenchée. Les deux miliaires sont vite la cible de tirs depuis le 1er étage de la banque. L’un est blessé à la tête, l’autre à la jambe. 

Les braqueurs prennent la fuite en voiture, pendant que la gendarmerie met en place un important dispositif d’enquête et de recherche, fort de 150 militaires, deux hélicoptères et de maîtres chien. Les braqueurs seront arrêtés entre mai et octobre 1996. Jugés aux assises de la Sarthe en février 2000 sous très haute surveillance, ils écopent de peines de 12 à 25 ans de réclusion.

Fabrice GANDON

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.