Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Talents de la Sarthe 2015 Votez pour la Femme de l'année

0 17.11.2015 08:55
Les quatre sélectionnées.

Les quatre sélectionnées.

Photos archives « Le Maine Libre »

Chaque mardi, en partenariat avec le Conseil départemental, « Le Maine Libre » vous propose d’élire les Talents de la Sarthe 2015 (retrouvez notre dossier spécial en cliquant ici). Chaque semaine, découvrez les noms des quatre Sarthoises et Sarthois nominés dans chacune des catégories, et votez en ligne pour votre candidat favori.

Vous pourrez ainsi participer à notre grand jeu pour gagner quatre places VIP pour un match de basket du MSB.

Huitième catégorie soumise à vos votes cette semaine, celle de femme de l'année.

Vous avez jusqu'au lundi 16 novembre au soir pour désigner qui méritent le titre de femme de l'année 2015.

C'est seulement le 3 décembre prochain, lors de la soirée de remise des trophées qui aura lieu au Méga CGR de Saint-Saturnin, que seront dévoilés les noms des lauréats. Que les meilleurs gagnent !


1 - Nathalie Mauclair
Coureuse de l'extrême

Elle avait inscrit son nom au palmarès des Talents de la Sarthe il y a deux ans, dans la catégorie dédiée au « meilleur sportif de l'année ». Changement de cadre pour la traileuse champagnéenne nominée cette fois parmi « les Sarthoises de 2015 ». Véritable forçat de l'effort physique, la championne de France de trail 2012 ne cesse de repousser ses limites, malgré l'âge avançant (45 ans).

Depuis son premier titre de championne du monde de trail décroché en 2013 au Pays de Galles, Nathalie Mauclair a poursuivi son incroyable ascension. Pour s'imposer avec force et brio parmi les meilleurs spécialistes des courses Ultra de la planète.

La quadragénaire a d'abord réussi à conserver sa couronne mondiale en mai dernier sur les massifs alpins français, du côté d'Annecy (86 km et 5 300 m de dénivelé positif avalés en 9 h 30 min59). Trois mois plus tard, elle est montée sur le toit des Alpes en remportant l'Utra Trail du Mont-Blanc, une des épreuves de montagne parmi les plus ardues et référencées au monde (170 km et 10 000 m de dénivelé + couverts en 25 h 15'33).

La native de Saint-Calais a toutefois échoué de peu dans sa quête de « Grand Chelem » lorsqu'elle a tenté de signer la passe de trois au Grand Raid de la Réunion, fin octobre. La sociétaire de Free Run (désormais basé à Tours) n'a pu ajouter un troisième sacre d'affilée à la fameuse Diagonale des Fous (165 km, 10 000 m de dénivelé +). La Sarthoise devant se contenter d'une 4e place somme toute admirable, après un périple de 29 h 51'50.

Et dire que plus jeune, elle était une « fille feignante et pas du tout sportive », comme s'amuse à le rappeler aujourd'hui la traileuse internationale.

 

 

2 - Angelina Laurent
En route pour Miss France

C'est une amie qui l'avait inscrite au concours de Miss Sarthe, mais Angelina Laurent n'en était pas à son coup d'essai. Celle qui prépare de nouveau son examen d'entrée à l'Institut de formation de soins infirmiers, avait tenté le concours de Miss 24 Heures du Mans - Le Maine Libre en 2013. Verdict : trop jeune. Celui de Miss Hippodrome lui était passé sous le nez à deux écharpes près en juin dernier.

Ces derniers mois, La Ruaudinoise de 20 ans et 1,73 m s'est rattrapée de belle manière avec deux titres en trois semaines, élu Miss Sarthe le 12 septembre et couronnée Miss Pays-de-la-Loire le 2 octobre.

Dans les prochains jours, la cadette d'une famille de quatre sœurs et un frère s'envolera à Tahiti avec 30 autres prétendantes préparer le titre de Miss France dont l'élection se déroulera à Lille le 19 décembre.

« Elle ne changera pas d'état d'esprit. Elle va mûrir » prédisait son père lors de son, couronnement Miss Pays de la Loire 2015. « C'est une fonceuse. » Une sportive habituée à se battre avec des gants de boxe, pour qui une élection « peut ouvrir des portes » confiait-elle alors. Celle qui s'avoue elle-même compétitrice, entend gagner en confiance avec ces concours. Pour se destiner à une carrière de modèle ? Elle pense plutôt à enfin décrocher son concours d'entrée en école d'infirmière. Car c'est bien ça, le métier qu'entend exercer.

D'ici là, cette blonde aux yeux bleu lagon à s'y noyer aura le soutien non seulement de ses proches et amis, mais aussi de la commune. Un comité de soutien local a été créé, piloté par la première adjointe au maire de Ruaudin, avec banderoles et affiches.

 

3 - Audrey Ango
Créatrice du réseau Let's talk

Il y a un an, Audrey Ango, a créé le réseau Let's talk. En septembre 2015, elle officialisait la création de son entreprise Womum Concept pour faire valoir l'entreprenariat au féminin et la parentalité. Dans le prolongement, sont nés les forums Womum qui consistent à favoriser la mise en réseau des femmes et mères actives. « On se réunit tous les deux mois autour d'une thématique, expliquait Audrey Ango, entourée. Avoir un réseau, savoir vers qui se tourner et avoir des retours d'expérience est primordial. Je prône l'égalité et le concept de réseau n'est pas exclusivement réservé aux femmes. L'entreprenariat féminin ne peut pas se faire sans les hommes. »

Depuis la création de sa société, Audrey Ango, 33 ans, s'affaire à développer une box pour créer du lien. « C'est une boîte à outil matérialisée sous forme de contenu business et style de vie qui vous oblige à prendre soin de vous. C'est un peu le couteau suisse de la femme active. » L'outil comprend des conseils et des services dans les domaines du e-learning, du coaching à distance, de la mode, la santé et autour du bien-être en matière de nutrition. Il sera disponible en avril et les commandes se feront en ligne et dans quelques points de vente.

En parallèle, la chef d'entreprise s'affaire à organiser le prochain talk qui se déroulera le 15 décembre prochain au studio graphique Chloé Bergerat. L'événement gravitera autour d'une plateforme dédiée à l'annonce d'une campagne de crowdfounding. Il sera suivi d'une nuit des réseaux et du networking au féminin au mois de mars. 

4 - Sylvie Casenave-Péré
Présidente de Posson Packaging

Présidente depuis 1995 de Posson Packaging, Sylvie Casenave-Péré insuffle à son entreprise de cartonnage, installée depuis 2004 sur le site Ouest-Park, à Louailles, une dynamique innovante, qui, au fil des années, assure son essor économique et la reconnaissance des pôles de production de l'industrie, de l'agroalimentaire et de l'hygiène-santé.

120 salariés auxquels Sylvie Casenave-Péré demeure très à l'écoute, contribuent à la croissance constante de cette société qui se traduit par un chiffre d'affaires de près de 22 M€ en 2014, ainsi doublé en une décennie.

Sylvie Casenave-Péré, attirée depuis sa prime jeunesse par le monde de l'entreprise, porte un intérêt majeur aux évolutions technologiques profitables à Posson Packaging et souhaite aller de l'avant, notamment en réduisant toujours plus l'impact industriel de sa société sur l'environnement. Preuve en est le palmarès conséquent de récompenses et de labels voulus et obtenus par l'entreprise et dont la dirigeante peut à ce jour s'enorgueillir : trophée des stars de l'imprimerie 2011 ; Trophée régional du développement durable ; Oscar de l'Emballage en 2012 et certifications multiples de ses chaînes de contrôle ; Prix du Trophée du Cartonnage 2015 et, plus récemment, Prix de la CRAM pour la maîtrise de l'acoustique du bâtiment de 11 000 m² de l'usine actuelle de Louailles. Atout phare pour Ouest-Park, pas question en effet de voir partir Posson Packaging ailleurs qu'en Sarthe. Après quatre ans de procédure, la SECOS, Société d'équipement et de construction de la Sarthe, a validé en octobre dernier le souhait de Sylvie Casenave-Péré d'acquérir les bâtiments de Louailles.

 

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.