Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Talents de la Sarthe 2014 Votez pour la catégorie "Développement durable"

0 20.10.2014 09:20
Qui de Denis Lefranc, Claire Goupy, Yves de la Fouchardière ou Sébastien Cornille mérite le titre de Talent "Développement durable" de la Sarthe ?

Qui de Denis Lefranc, Claire Goupy, Yves de la Fouchardière ou Sébastien Cornille mérite le titre de Talent "Développement durable" de la Sarthe ?

"Le Maine Libre" et le conseil général de la Sarthe vous proposent de participer à l'attribution des Trophées des meilleurs Talents de la Sarthe 2014. Les noms des lauréats seront dévoilés à l'occasion d'une grande soirée organisée le jeudi 4 décembre au Méga CGR de Saint-Saturnin.

Découvrez chaque semaine les noms des quatre Sarthoises et Sarthois nominés dans chacune des catégories, et votez en ligne pour votre candidat favori.

Vous pourrez ainsi participer à notre grand jeu pour gagner un voyage d'une semaine tout compris pour deux personnes dans un club 4 étoiles à Marrakech, au Maroc.

Quatrième catégorie soumise à vos votes cette semaine, celle du Talent "développement durable" de l'année.


[LES VOTES SONT CLOS]


Vous avez jusqu'au lundi 20 octobre au soir pour désigner qui de Denis Lefranc, Claire Goupy, Yves de la Fouchardière ou Sébastien Cornille mérite le titre de Talent "Développement durable" de la Sarthe.

C’est seulement le 4 décembre prochain, lors de la soirée de remise des trophées qui aura lieu au Méga CGR de Saint-Saturnin que seront dévoilés les noms des lauréats. Que les meilleurs gagnent ! 

1 - Denis Lefranc
Constructeur écologique

Une maison en paille, avec du matériel de récupération, autonome en eau et électricité, c’est le principe du paligloo. Pal pour palettes, et igloo pour le profil plutôt original de ces constructions. En forme de huttes, ces drôles de maisons commencent à sortir de terre en Sarthe.

A l’origine de ce modèle de construction, Denis Lefranc, écologiste convaincu. Président de l’association Énergie verte qui a déjà mis en œuvre un chantier d’insertion, il soutient l’idée d’une nouvelle forme de logement, accessible à tous financièrement, (son premier paligloo de 70 m2 a coûté 3 000 €) en utilisant des matériaux recyclés ou naturels.

Cette année, il a lancé avec Alain Penloup, maraîcher bio à Crosmières, un nouvel ensemble de paligloos. Cette fois, le projet de construction s’est réalisé sur le modèle participatif. pendant plusieurs jours, en septembre, des bénévoles sont venus donner un peu de leur temps pour faire avancer le chantier. Ces volontaires reviendront. Il devrait être achevé en février. Petit à petit, le paligloo fait son nid…

2 - Claire Goupy
Un collège, de la terre à l’assiette

Le collège Léo-Delibes de Fresnay-sur-Sarthe a mis les petits plats dans les grands pour ce projet d’établissement basé sur la nourriture et sur le développement durable. Et pour y parvenir, tout le monde s’y est mis.

En terme d’actions autour du thème « de la terre à l’assiette, de l’assiette à la terre », les résultats ont été à la hauteur de l’engagement.

Les élèves d’Ulis ont réalisé un film sur cette expérience au sein de l’établissement. Une commission a été créée pour le suivi de la qualité du compost. Un club cuisine a réalisé des pâtisseries à partir de plantes sauvages. Une junior entreprise a été montée pour la création de plants sous serre.

Ajoutons à toutes ces initiatives le développement d’un verger de petits fruits rouges et la plantation d’une prairie sauvage.

Pour coordonner toutes ces actions, un comité de pilotage était composé d’élèves éco-délégués, d’élèves de la commission Menu et des élèves de la Junior entreprise, créée pour l’occasion.

Il y avait du pain sur la planche, mais le défi a été relevé, pour le plus grand plaisir de Claire Goupy, assistante d’éducation en charge du projet, et de toute l’équipe pédagogique.
 

3 - Yves de le Fouchardière
Les Fermiers et le vent

Le projet aura mis sept ans pour se réaliser. Premiers acteurs de l’agroalimentaire en France à investir dans l’éolien, les Fermiers de Loué ont rejoint l’ambitieux programme du parc éolien lancé par les élus du Pays belmontais.

Depuis bientôt un an, six éoliennes tournent entre Juillé, Vivoin et Piacé. Les premières à fonctionner en Sarthe.

Pour les élus locaux, il s’agit d’une belle réussite. Pour les Fermiers de Loué, après avoir investi dans les panneaux solaires, c’est un nouvel engagement dans le développement durable. Avec un objectif économique également. 

« L’objectif est de permettre à terme à nos 1100 producteurs et à nos infrastructures d’être autonomes en énergie. Les six éoliennes vont nous permettre de répondre à 80 % de nos besoins en énergie », expliquait au lancement du parc Yves de la Fouchardière, directeur général des Fermiers de Loué, jamais à cours d’idée. « Il y en a qui discutent tout le temps de l’aménagement du territoire. Nous, on le fait ».
 

4 - Sébastien Cornille
Viticulteur

A 39 ans, Sébastien Cornille avoue la passion pour ses vignes, vécue au quotidien, avec le regard d’exigence qui doit présider, selon lui « au respect d’un terroir d’exception ».

A cœur de partager son savoir, acquis au fil d’expériences et de découvertes de territoires multiples, le jeune vigneron en devenir, Bac S option agronomie et BTS viticulture-œnologie en poche, ne se voyait pas conseiller d’exploitation à vie, mais rêvait plutôt d’embrasser l’univers de la vigne avec force conviction, sans artifice. Produire, transformer, puis vendre afin de vivre son credo premier, tel un message adressé aux amoureux de l’authentique.

« Il ne faut pas avoir peur du vivant. Si tu offres de bonnes choses à la nature et que tu la comprends, elle te le rend naturellement », résume-t-il, chevillé désormais, depuis 2007, à son Domaine de la Roche Bleue.

Un chai convivial, niché au cœur des coteaux de Marçon, moteur d’une exploitation d’un peu plus de 6 hectares, qu’il dédie, avec une exigence, une philosophie et un perfectionnisme avérés, à un avenir durable. En 2014, l’excellente récolte et le millésime pressenti bénéficiera du label bio.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.