Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe Le nombre de suicides est très élevé dans le département [INFOGRAPHIE]

1 28.07.2015 16:30
Sur cette carte des Pays de la Loire, plus le taux de suicide est élevé, plus la couleur est foncée.

Sur cette carte des Pays de la Loire, plus le taux de suicide est élevé, plus la couleur est foncée.

"Le Maine Libre"

Le nombre de suicides est bien plus élevé en Sarthe que dans le reste de la région Pays de la Loire. C'est ce qui ressort d'une expertise menée par Santé Pays de la Loire.

Dans la carte ci-dessus, représentant les Pays de la Loire, plus le taux de suicide est élevé, plus la couleur est foncée. On constate que la Sarthe -et notamment l'Est du département- est particulièrement touchée par ce type de mortalité.

En compilant les taux de suicide dans toute la région (voir l'infographie ci-dessous), ce sont les zones de Saint-Calais, Ballon/Sainte-Jamme, Sillé-le-Guillaume et Château-du-Loir qui comptent le plus fort taux de mortalité de la région (100 représente la moyenne nationale. Un indice comparatif de 231, comme à Saint-Calais, signifie que la mortalité par suicide est supérieure de 131 % à la moyenne nationale).

Dans "Le Maine Libre" de ce mardi 28 juillet, découvrez le témoignage poignant de Gaëtan dont le fils de 19 ans s'est suicidé le 14 mai dernier. Dans le journal également, le pédopsychiatre Bertrand Guiouillier, directeur de la Maison des adolescents, explique quel est le rapport des adolescents au suicide.

Un journal à télécharger en version numérique en cliquant ici

Commentaires (1)

taux de suicide
anararisto mer, 29/07/2015 - 19:29

Rien de bien étonnant. En deux générations seulement les gens sont passés de occupés a plein temps avec leur quotidien, faire du bois, jardinage, relations avec les voisins, banquets, aides aux moissons, etc... à enfermés dans un logement avec bien peu de moyens, ou au RSA devant la télé et avec les jeux car il n'existe aucun lieu commun en libre accés , comme cela existe chez nos voisins anglais, allemands , hollandais ou italiens pour se retrouver papoter, jouer aux cartes ,échanger , discourir, écouter un orateur, un chanteur occasionnel, un projet d'idée. je dis bien en accès libre = maison commune, ouverte vous comprenez?..et non verrouillée ,encadrée, planifiée, surveillée et organisée par un énième règlement déroulant des interdits.

Le lien social a été entièrement détruit dans nos provinces si vivantes, je le redis, il y a seulement deux générations. Les cafés avec billards, ces lieux de vie et d'affaires indispensables, les réunions de pêcheurs ou de chasseurs , les fêtes traditionnelles, les dancings nombreux dans la région, tous ces lieux d'amusement de joie de vivre et de rencontre depuis des siècles ont disparu a coups de règlements et d'interdits stupides au nom de la "précaution" et de la "santé". Résultat les gens s'ennuient littéralement a en crever et se suicident. Rien donc de bien étonnant!.

En ce qui concerne la jeunesse, toujours aussi méprisée dans ce pays, tellement surveillée, contrôlée, abrutie dès l'école de règles et de bien pensance, et encadrée serrée pour de minables activités qui ne font recette qu'a défaut de mieux, autant faire une peine en camp de travail ; Aucune liberté pour la jeunesse , aucun budget propre, aucun projet enthousiasmant laissé a leur seule initiative. La moinde demande de lieu pour y créer une activité ou faire la fête est un parcours du combattant paperassier géré avec grande lenteur par des vieillards soupçonneux et vétilleux.... SCANDALEUX!.

Que les "intelligents" qui ont participé a ce désastre depuis 40 ans enquêtent sur les motifs précis des suicides de ces jeunes et moins jeunes dans leurs communes, et surtout qu'ils les publient.. .. Ces résultats sinistres c'est le produit des interdits. c'est leur oeuvre!.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.