Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe Rentrée : au lycée, il faut de la tenue

2 05.09.2012 10:01
Pour la rentrée, on a joué sur la simplicité et la décontraction au lycée Bellevue.

Pour la rentrée, on a joué sur la simplicité et la décontraction au lycée Bellevue.

Photo "Le Maine Libre" - Denis Lambert

Le choix de son accoutrement ne se fait pas au hasard, lorsqu’on est lycéen. « On essaie de suivre la mode », assurent Perrine et Aline, assises sur le muret du lycée Bellevue au Mans. « Non ! », contredit Capucine. La réponse fuse dans un rire : « Oui, mais toi tu ne fais pas partie de la norme ».

La norme… Il y a toujours un peu de ça dans la mode. Soit on la suit, soit on la contredit. C’est aussi ce qui fait un lycéen. Mais la mode a aussi ses limites qui sont au moins celles du règlement intérieur.

Et mardi, la première journée de lycée rimait déjà avec recadrage pour certains élèves. Au lycée Bellevue du Mans, le CPE Philippe Pasteau confiait avoir renvoyé une demoiselle chez elle. « Elle avait un mini-short avec des trous un peu partout… On tolère le short, à condition que la tenue soit correcte et décente. Il nous est aussi arrivé d’appeler des parents pour qu’ils apportent des affaires à leurs enfants venus en short de plage et en tongs. »

Le règlement n’interdit cependant pas l’originalité. « Chaque élève a le droit à sa forme de créativité, mais on ne veut pas de provocation. Un chapeau haut de forme, on n’y voit pas d’inconvénient. »

Le retour du rock

Mais où en est la mode lycéenne ? Camille, élève de 2nde au lycée Montesquieu, annonce que l’hiver sera rock ou ne sera pas… « Cet été, la mode c’était l’indien, mais cet hiver ce sera le rock avec des vêtements noirs, des clous, des têtes de mort. »

Mais la mode, c’est aussi beaucoup de jeans. Des pantalons, et des vestes revenues en grâce. Finis les strings qui dépassaient du pantalon des demoiselles. Mais les garçons montrent encore un peu de laisser-aller (volontaire ou non) avec leurs caleçons. 

Notons aussi pour ces messieurs la fin de la grande mèche sur le front. Aujourd’hui, on rase sur les côtés et on laisse de la longueur sur le dessus. Côté accessoires féminins : des montres fluo, des bracelets shamballa, etc.

Tout ce qu’il faut pour avoir un peu de tenue.

Jean-François BARON

Retrouvez l'intégralité de ce reportage ainsi que notre enquête sur la tenue des lycéens, dans "Le Maine Libre" de ce mercredi 5 septembre.

Commentaires (2)

le respect de l'individu
mauricette (non vérifié) mer, 05/09/2012 - 18:55

on n'a qu'une jeunesse ,raison de plus pour pouvoir y exprimer sa personnalité. Vouloir uniformiser nos enfants au nom d'une soit disant egalité des chances est une aberration meme pas intellectuelle. Un fils de notaire aura toujours plus de chances de devenir premier ministre qu'un fils d'ouvrier ,uniforme ou pas.
quand les adultes ne sont meme pas capables de construire une societe de plein emploi ,ils peuvent difficilement avoir une telle exigence .
contraire aux principes de la laicité dans nos ecoles,l'uniforme ne saurait etre une obligation.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.