Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe Marthe Boulard, la mère du sénateur maire, est décédée

0 28.11.2014 14:46
  • Photo "Le Maine Libre", Denis Lambert

    En 2012, le maire avait offert un tour de grande roue à sa mère pour fêter sa 104e année.

  • Photo Gilles Moussé


  • Photo Georges Pacheco


  • Photo Gilles Moussé


Marthe Boulard (née Savoyant), la mère du sénateur maire du Mans Jean-Claude Boulard, est décédée à l’âge de 105 ans ce vendredi matin. Elle allait fêter ses 106 ans le 11 décembre prochain.

Marthe Boulard est décédée ce vendredi matin. Encore en grande forme ces dernières années, et très vive d’esprit, elle s’était montrée plus fatiguée ces derniers temps, refusant de s’alimenter.

Née en 1908 à Noisy-le-Sec, en Seine-Saint-Denis, elle a découvert la Sarthe lors de la Première Guerre mondiale, se réfugiant à Assé-le-Riboul à la Pivardière. C’est dans notre département que cette Parisienne fera la connaissance du Sarthois Jean Boulard.

Dans sa jeunesse, Marthe Boulard exerçait la sculpture sur ivoire. Une activité qu’elle cessa après son mariage avec Jean Boulard avec qui elle eut deux enfants, Marie-Claude Payeur-Boulard et Jean-Claude Boulard. Elle a également eu cinq petits-enfants et six arrière-petits-enfants.

Ces dernières années, on pouvait régulièrement apercevoir Marthe Boulard à de grandes rencontres sportives. Pour ses 101 ans, elle avait par exemple été invitée à donner le coup d’envoi d’un match de basket. Mais l'un de ses meilleurs souvenirs, nous avait-elle dit un jour, « c’est un tour de piste du circuit du Mans avec une voiture conduite par Jacky Ickx ».

On se souviendra aussi, qu’elle a été la première conductrice quasi centenaire du TGV sur la ligne Paris-Le Mans.

« Sa dernière sortie, c’est d’être allée aux 24 Heures du Mans », nous confiait ce vendredi Jean-Claude Boulard qui saluait cette femme qu’a été sa mère, « une très belle femme qui avait passé son permis entre les deux guerres, qui conduisait des Peugeot décapotables et qui adorait aller à toutes les manifestations sportives ».

À quelques jours de ses 106 ans, ses dernières paroles furent pleines de lucidité : « J’ai bien l’âge de faire une morte. »

La rédaction adresse toutes ses condoléances à la famille et aux proches de Marthe Boulard. 

La cérémonie en son honneur sera célébrée lundi à 10 heures en l’église de Saint-Marceau. Selon ses volontés, elle sera ensuite incinérée au crématorium du Mans dans l’après-midi.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.