Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe Malaise chez les CRS : la contagion gagne Le Mans

2 16.06.2015 15:25
Photo archives "Le Maine Libre", Denis Lambert

Les CRS et les gendarmes sont très sollicités depuis janvier.

Une trentaine de policiers de la compagnie CRS 10 du Mans se sont fait porter absents en invoquant des raisons de santé alors qu'ils devaient assurer ce mardi une mission dans le cadre du plan Vigipirate renforcé à Paris.

« Une dizaine de policiers étaient en arrêt maladie et vingt-cinq n'étaient pas à la prise de service ce matin, déclarant qu'ils allaient consulter un médecin », précise l'AFP après des informations recueillies auprès du syndicat de police Alliance. La compagnie, qui compte une centaine de fonctionnaires, devait assurer des patrouilles dans Paris.

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) « a été envoyée en mission mardi matin pour vérifier s'il s'agit d'une action concertée et donc d'une grève déguisée susceptible d'entraîner des sanctions administratives », a ajouté une source proche du dossier.

Des auditions vont être menées et un médecin inspecteur régional « est missionné pour vérifier l'aptitude au travail des CRS » qui n'ont pu partir, a-t-elle ajouté.

Depuis les attentats de janvier, CRS et gendarmes font l'objet d'une mobilisation sans précédent, qui entraîne aussi d'importants surcoûts budgétaires.

Vendredi dernier, à l'occasion du déplacement de François Hollande à Nantes, 86 des 130 CRS des deux compagnies (Saint-Herblain et Vélizy) s'étaient déjà fait porter pâles pour dénoncer « un manque d'effectifs et de considération ». D'autres compagnies avaient été rappelées en renfort.

Commentaires (2)

Comment ne pas les comprendre ?!
forhand mar, 16/06/2015 - 20:33

Comment ne pas les comprendre ?!?!
Comment avoir envie de maintenir l'ordre quand on a un gouvernement qui mène une politique qui n'a ni queue ni tête!
Qu'il s'agisse de la maîtrise de l'immigration, de la sécurité intérieure, de l'éducation ou de la justice, il n'y a rien qui a du sens.
On ne sait pas où on va, mais il faudrait que des escadrons CRS soient aux ordres ... De quoi décourager n'importe quelle vocation.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.