Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe Malade du diabète, Philippe témoigne

0 19.11.2015 07:52
La pompe à insuline est reliée en permanence à Philippe. Le tableau lui permet de calculer les glucides de ses repas.

La pompe à insuline est reliée en permanence à Philippe. Le tableau lui permet de calculer les glucides de ses repas.

Photo "Le Maine Libre"

Philippe Bouleau a découvert qu’il était diabétique à 48 ans, il y a une quinzaine d'années. Aujourd’hui équipé d’une pompe à insuline, il a quelque peu adapté ses habitudes pour faire face à son diabète de type 2.

Depuis la fin des années 1990, le traitement de Philippe a beaucoup évolué, en fonction des technologies et de sa maladie. « Au début, je ne prenais que des comprimés. Je faisais aussi des prises de sang tous les six mois et étais suivi par un diabétologue. »

Et puis, Philippe est passé à un traitement plus désagréable : « Je me faisais des piqûres dans la cuisse, ou la fesse, avec un stylo spécial. »

Cette maladie autonome permet toutefois aux diabétiques d’être relativement autonomes. Ils effectuent seuls leur relevé de glucides grâce à un petit appareil facilement transportable avec lequel ils se piquent le bout du doigt. Mais la technologie ne s’arrête pas là et bientôt seront commercialisés des patchs accompagnés de boîtiers grâce auxquels les malades n’auront plus à verser les quotidiennes gouttes de sang.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans "Le Maine Libre" de ce jeudi 19 novembre. A lire également en version numérique en cliquant ici

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.