Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe Lycées et collèges cherchent professeurs

4 02.10.2017 07:52
Photo d'illustration archives PO - Nathalie BOURREAU

Photo d'illustration archives PO - Nathalie BOURREAU

Mamers, Le Grand-Lucé, Mayet, La Ferté-Bernard, Ballon, Conlie, Château-du-Loir, Le Mans, Allonnes, Arnage… Que ce soit en ville ou à la campagne, aucun établissement du second degré n’est épargné par le manque de professeurs.

On pointe des absences dans les filières générales comme dans les filières technologiques et professionnelles.

Pour répondre à l’inquiétude des élèves et des familles, les chefs d’établissement ont arrêté de ne compter que sur le rectorat, qui a déjà épuisé son vivier de titulaires remplaçants et de contractuels.

Désormais, c’est sur Le Bon Coin et Pôle Emploi que les négociations se passent. « On ne le dit pas trop mais tout le monde le fait », assure un principal.

De fait, le site regorge d’offres d’emploi pour enseigner les mathématiques, les langues vivantes, le latin, le français ou encore des disciplines techniques. A chaque jour sa nouvelle annonce, spécialement en ce début d'année scolaire.

Dossier à lire dans "Le Maine Libre" de ce lundi 23 octobre.

A lire également en version numérique

Commentaires (4)

Manque d'enseignants : recettes connues !
JGR mar, 03/10/2017 - 09:57

Il n'y a en France plus assez d'enseignants du secondaire, encore moins d'enseignants formés !
Les années Sarkozy avec leur suppression de postes et l'abandon temporaire de la formation n'ont rien arrangé.
Le bazar que sont les ESPE non plus...

Tout le monde sait ce qu'il faut faire :
1) C'est très bête mais pour recruter des enseignants motivés... il faut les payer !
Dans tous les pays de l'OCDE, il n'y a guère que les enseignants polonais (et encore de justesse) et grecs qui soient plus mal payés !
Le gouvernement actuel fait tout l'inverse : gel du point d'indice, non parution du décret GIPA (qui ne sert au passage qu'à rattraper un peu de perte de pouvoir d'achat), jour de carence, report des mesures PPCR, poursuite de la hausse des cotisations retraite jusqu'en 2020, annonce d'augmentation de la CSG mais avec une compensation pour l'instant insuffisante et bien floue, augmentation des mutuelles dont la MGEN alors que l'état est nul en matière de participation à la santé de ses agents, régression en terme de politique familiale qui touche aussi de plein fouet les enseignants parents (ex : PAJE, prime à la naissance...).
Les concours de l'enseignement secondaire ne font plus le plein depuis belle lurette et ce dans la plupart des disciplines d'où des manques de professeurs !

2) Reconstituer un vrai vivier de professeurs remplaçants : ce qui passe par la reconnaissance de la spécificité de ces fonctions en terme de déplacements, de variété des publics ! Actuellement, les quelques titulaires remplaçants du secondaires (TZR)qui subsistent, se retrouvent avec des zones de tailles démentielles !

3) Améliorer les conditions du métiers car non seulement il est mal payé mais il est aussi de plus en plus pénible ! Les élèves sont devenus très complexes à gérer dans beaucoup d'endroits (la misère dans certains bassins géographiques, l'adolescence , le manque d'éducation parental et familial, l'intrusion des nouvelles technologies que ce soit le téléphone portable ou facebook, la "radicalisation" de certains propos... paramètres qui ne relèvent pas de l'école mais qu'on lui demande de résorber !) font que de nombreux salariés de droit privé, des contractuels n'hésitent plus à dire non lorsque cela ne les intéresse pas (à cause de la distance; des difficultés...). L'accent a été mis sur le primaire avec des objectifs simples : savoir, lire, écrire, vivre-ensemble... objectifs qui, hélas, malgré le travail acharné des maîtres ne sont pas atteints. Chacun sait qu'environ 20% des élèves arrivent en 6ème en ne sachant pas lire et/ou écrire correctement ! On demande aux enseignants du secondaire, qui n'ont pas été formés à cela et dont ce n'est pas le coeur de métier, (rappelons qu'un professeur de lycée - collège ne sait pas apprendre à lire ou à écrire à un élève !) de résorber cet état de fait tout en transmettant ce qu'il leur revient de transmettre... même si la plupart s'en acquitte avec détermination et courage , c'est une mission plus qu'usante ... d'où les départs, absences, formations, maladies et la boucle est bouclée !

des elus irresponsables
godillot lun, 02/10/2017 - 11:34

l'elu sarthois est cumulard et il aime ça ,s'ingeniant à en prendre le maximum autorisé ,apres tout pourquoi pas puisqu'ils ont été jusqu'ici reelus ,alors pourquoi se plaindre du manque de medecins,d'enseignants.
Ce sont les vases communiquants ,faire disparaitre ce conseil departemental, hypercouteux dont le principal enjeu est de remunerer des conseillers qui ne servent strictement à rien donnerait combien de postes de professeurs,30 ,60,100 ,bien plus....
Les dechets sont une mine d'or pour les elus,les societes qui prennent en charge ces marchés et aboutissent à des abus inimaginables comme le syndicat du Lude qui a reussi a surfacturer par trois les usagers,où passe l'argent ? Pas dans l'education ni la medecine ?
Les marchés publics sont reevalués de combien ,50,100²,200% ,plus ? Le pillage est systematique.
Vous voulez des profs ,des medecins ?

La France est au 23ème rang de la corruption au niveau mondial
1alain lun, 02/10/2017 - 19:45

En réponse à godillot - des elus irresponsables

les campagnes électorales ayant mobilisé le plus de moyens sont les plus efficaces
les élus cherchent à être réélus, ils cherchent donc des financements et deviennent les portes paroles, les VRP des financeurs autrement dit des lobbys
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/c...
On peut citer
-la grande distribution
-les déchets
-Vinci, les échangeurs notamment ,construits par Vinci , ont financés la campagne présidentielle
les échangeurs faisant suite aux nombreux rond-points
les lobbys motivant les nombreuses" réformes"absolument indispensables pour payer la dette
sauf que la dette est le résultat des cadeaux fait aux plus riches,
c'est ballot
https://reporterre.net/La-dette-de-la-France-resulte-des-cadeaux-fiscaux...
le point commun entre tous les partis est que cette corruption est la chose la mieux partagée qui soit
dixit l'attitude de Fillon outré que ce soit LUI, sous entendu: les autres font bien pire
et on le croit sans difficulté
mais cette corruption pourrait être dans l'intérêt des administrés diraient d'aucuns
sauf que non, parfois carrément contre, le plus souvent carrément contre
pour exemple la zone Bener censée, ensencée, par les élus pour "sauver"l'emploi
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/c...
Voici une très saine émission qui illustre l'emploi chez le méga LIDL de la zone Bener
autorisé par les élus
comme il se doit

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.