Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe Les cars TIS passent à l’express

1 20.09.2012 18:47
  • "Le Maine Libre"

    Les deux lignes express.

  • Photo "Le Maine Libre"

    Le conseil général a profité de la journée nationale des transports pour dévoiler son initiative.

Les Transports interurbains de la Sarthe lancent deux lignes express. Objectif : séduire les salariés grâce à un tarif économique et des liaisons plus rapides entre villes, permettant un vrai gain de temps.

S’inspirant de la SNCF et du trajet TGV Paris-Le Mans en 55 minutes, les Transports interurbains de la Sarthe ont choisi de reprendre la formule pour le lancement de deux lignes baptisées « Express TIS ». Il s’agit de la ligne numéro 12 Le Mans-Bonnétable-Mamers et de la numéro 16 Le Mans-Le Grand Lucé-La Chartre-sur-le-Loir.

Gros gain de temps

« Par rapport à ce qui existait, c’est un gain de temps compris en 20 et 30 minutes », explique Régis Vallienne, conseiller général, président de la commission chargée des transports.

La notion des 55 minutes n’est valable que si on prend en compte le premier ou le deuxième arrêt en arrivant au Mans, ou l’un des derniers en quittant la ville. Mais là, c’est une affaire de marketing.

Pour parvenir à ce véritable gain de temps, surtout avec Mamers, les responsables des transports ont revu les parcours en supprimant quelques arrêts, se rapprochant ainsi au maximum du parcours direct et des temps effectués à bord d’une voiture.

« Il s’agit d’une synthèse entre minimiser le nombre d’arrêts et la volonté de passer partout », résume Jean-Jacques Bougault, chef du service des transports au conseil général. 

Régis Vallienne précise que le but de l’opération c’est aussi « de capter un ensemble de salariés qui habite la première ou la deuxième couronne du Mans ». Sur les deux lignes, les horaires ont été conçus pour arriver au Mans vers 7 h 40 et vers 8 h 40 et en repartir en fin d’après-midi. 

+ 300% de fréquentation

Avec la mise en place de ces deux lignes, le conseil général entend doper la fréquentation. « Entre le démarrage de la tarification à 2 € en 2006 et aujourd’hui, la fréquentation a été multipliée par trois », explique Jean-Louis Lehuger, directeur de la STAO. En chiffres, cela représente sur l’ensemble du réseau départemental le passage de 100 000 voyages par an à 300 000.

Avec la formule « express », le directeur s’attend à un nouveau bond de 10 % (sur un an) de la fréquentation globale.

Comme le justifie Régis Vallienne, « pour un salarié, l’abonnement annuel est de 380 €. Sachant que son entreprise prendra 50 % à sa charge, cela représente un coût de 190 € par an, l’équivalent de trois pleins de carburant ». 

Au moment de la flambée des prix du pétrole et du coût du stationnement en ville, voilà donc une formule qui pourrait séduire un nouveau public. Au conseil général, Régis Vallienne annonce déjà une généralisation du système à toutes les lignes.

Bruno MORTIER 

 

Commentaires (1)

Tis
gandalf (non vérifié) ven, 21/09/2012 - 06:05

C'est sympa pour les communes de Saint mars de locquenay , Challes .
C'est comme ça que l'on developpe les territoires.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.