Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe Le vélo à assistance électrique se fait une place dans le département

0 22.05.2013 18:21
Pierre-Yves Vaxelaire à la tête d’une société en pleine progression.

Pierre-Yves Vaxelaire à la tête d’une société en pleine progression.

Photo "Le Maine Libre", Olivier Blin

Le marché du vélo à assistance électrique, ou VAE, est en pleine expansion. A titre d’exemple, il augmente chaque année de 50 % en Allemagne. La France est encore en queue de peloton mais la croissance y est d’environ 15 % par an. C’est sur ce créneau que se positionne Néomouv.

Deux nouveaux modèles en phase de développement

Cette société implantée à La Flèche a vu le jour en novembre 2009. « Nous faisons partie du groupe Dupleix (1) », explique Pierre-Yves Vaxelaire, directeur de Néomouv. « A la base, il s’agit du rachat d’une société spécialisée dans le vélo à assistance électrique, Easy Mouv. »

Néomouv est spécialisée dans la conception, le développement et la distribution de vélos à assistance électrique. « A La Flèche, nous avons un bureau d’études qui conçoit et dessine les cadres et les porte-bagages », précise Pierre-Yves Vaxelaire. « Pour le reste, nous utilisons des composants de grandes marques. » L’assemblage se fait à l’étranger.

Suisse et Espagne

Les vélos développés par Néomouv sont essentiellement destinés au marché français. Ils sont distribués par un réseau de revendeurs. « Cette année, on va s’intéresser aux marchés suisse et espagnol. C’est l’un de nos projets de développement. »

Au-delà des Pyrénées et des Alpes, la société compte proposer sa gamme actuelle qui comporte neuf vélos, pour des prix allant de 800 à 2 600 €. « Nous travaillons actuellement au développement de deux nouveaux modèles. On espère pouvoir les présenter au Salon du cycle en septembre de cette année. »

Nouveau bâtiment

Depuis sa création, la société qui emploie six personnes en CDI ne cesse de progresser. « En 2010, nous avons vendu 800 vélos », rappelle Pierre-Yves Vaxelaire. Deux ans plus tard, le chiffre passait à 2 000. « On augmente chaque année de 50 % et pour 2013, on espère dépasser les 3 000. »

Ce développement s’est aussi concrétisé voilà trois semaines par l’inauguration d’un nouveau bâtiment dans la zone industrielle ouest de La Flèche. Une structure de 600 m2. « On avait besoin de place pour le stockage des vélos et des pièces détachées. »

Il sert aussi d’atelier pour l’entretien, la maintenance et le test des batteries. Et les perspectives de croissance sont plutôt encourageantes pour l’avenir : « Nous sommes sur un marché porteur. »

Jean-Christophe COUDERC
(1) Le groupe possède deux autres sociétés,
Dupleix et Locastock
 

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.