Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe Le témoignage d'une Sarthoise surendettée

1 15.02.2017 10:10
L’accumulation de crédits renouvelables peut vite devenir intenable.

L’accumulation de crédits renouvelables peut vite devenir intenable.

Photo "Le Maine Libre Yvon Loué

Après avoir vécu à crédit pendant des années, Marie-Ange (prénom d'emprunt) a déposé un dossier de surendettement à la Banque de France en 2015. Elle attend aujourd'hui la mise en place d'un plan de remboursement.

Elle avoue « respirer un peu » aujourd'hui, après une longue descente aux enfers.

Marie-Ange, 54 ans, n'est pas encore sortie d'affaire. Loin de là.

Mais la suspension de ses nombreuses créances, par la commission de surendettement, lui a permis de sortir un peu la tête de l'eau.

Plus de 350 000 euros de dettes

L'intéressée a accumulé jusqu'à une quinzaine de crédits renouvelables (ou revolving) auprès d'organismes spécialisés.

Des emprunts contractés au moyen de cartes de paiement délivrées par nombre de magasins, à des taux le plus souvent irraisonnables.

« C'était tellement facile et je ne voyais que ça comme solution. Sauf que je ne payais que les intérêts. »

Son témoignage et notre dossier surendettement sont à lire dans nos éditions du Maine Libre ce mercredi 15 février.

A lire également sur ordinateur, tablette et smartphone

+ Lire aussi le bilan de la commission de surendettement de la Banque de France (édition du 10 février)


 

Commentaires (1)

C'est simple pourtant...
jean-luc 1 jeu, 16/02/2017 - 07:07

Elle a juste a devenir " attachée parlementaire " ou être la femme de ... ,un emploi fictif ,il n'y a rien de mieux de nos jours ,il faudrait juste interdire les " empêcheurs de tourner en rond " ,les journaux de gauche à scandales et les syndicats " gauchistes " ,c'est simple François !, un peu de courage que diable ...

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.