Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe Le chanteur Tony Bastian revêt le costume blanc des Voca People

0 10.09.2012 13:55
Tony Bastian est en répétition avec ses partenaires de Voca People pour être fin prêt le 16 octobre, jour de la première.

Tony Bastian est en répétition avec ses partenaires de Voca People pour être fin prêt le 16 octobre, jour de la première.

Photo « Le Maine Libre » - Philippe Dobrowolska

Ces personnages blancs célèbres depuis leur pub pour des petits bonbons rafraîchissants ont recruté un Manceau, d’origine et de cœur. Une consécration pour Tony, qui a fait ses débuts avec la Flambée.

A 34 ans, c’est un rêve éveillé que vit Tony Bastian. Intégrer une troupe de renommée mondiale dont la spécificité est d’être uniquement basée sur la voix est une marque de reconnaissance, lui qui est passionné depuis son plus jeune âge par le chant et le spectacle.

Cependant, il n’oublie pas d’où il vient, comme ses premiers pas sur scène avec la troupe du Feu Follet et la revue de la Flambée dans les années 90.

« C’est ce que je voulais le plus »

Voca People, ce sont huit artistes, tous vêtus et maquillés de blanc, qui se sont fait connaître en France dans une pub pour un petit bonbon rafraîchissant.

Depuis, les tournées s’enchaînent avec un beau succès. « J’étais allé les voir en spectacle. Je m’étais renseigné pour passer une audition, ça avait l’air compliqué, j’ai laissé tomber », explique Tony Bastian.

Le trentenaire a alors continué, comme il le faisait depuis plusieurs années, à se produire au sein de différents cabarets, notamment les revues de sa propre création. « Et un jour, j’ai rencontré une chanteuse qui m’a dit que les Voca People organisaient une audition. J’y suis allé, c’était à Bobino. J’ai été pris. »

Si Tony a marqué les producteurs de Voca People, c’est sans doute par ses talents de chanteurs mais aussi parce qu’il aime jouer avec sa voix. « J’aime faire des bruitages, des sons d’instruments. »

C’est justement ce qui fait la renommée des Voca People : une formation de huit artistes, sans aucun instrument. Deux personnes s’occupent de la rythmique (des beat boxeurs), qui accompagnent trois chanteurs et trois chanteuses, a cappella.

Tony alternera entre ténor et baryton. « C’est énorme de faire partie de cette troupe. C’est ce que je voulais le plus, c’est tout ce que j’aime : travailler avec d’autres, mêler la voix et les imitations d’instruments, et avec cette part de mystère en étant cagoulé et maquillé. C’est une organisation très professionnelle. »

« On est des troubadours »

Pour l’heure, Tony enchaîne les répétitions, à Bobino toujours, où la troupe se produira du 16 octobre au 16 janvier prochain. « On fera sept représentations par semaine, du mardi au dimanche avec un doublé le samedi. »

Pour autant, le passionné de cabaret qu’est Tony ne délaisse pas ses autres spectacles. « À Bobino, les représentations avec Voca People auront lieu à 19 heures, ce qui me laissera le temps de rejoindre le cabaret du Bout-des-Prés à Cerné-la-Ville, près de Rambouillet. »

Il est d’ailleurs en train de finaliser la nouvelle mouture de la revue. Du coup, le planning est chargé, surtout pour un jeune papa. « On est des troubadours (sa femme est danseuse, NDLR), on a signé pour ça. »

Après Paris, Voca People partira en tournée, en France mais aussi à l’étranger. Alors Le Mans, un lointain souvenir ? « Non, j’y reviens souvent, pour voir la famille, les amis, et aussi les matchs de foot. Le Mans, c’est ma ville. J’y suis né, j’y ai grandi, c’est ma ville de cœur. Il n’est pas prévu que Voca People revienne y jouer (ils sont venus en début d’année, NDLR). C’est dommage. Mais il faut garder espoir. »

Fabrice GANDON 

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.