Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe « Le cassis n’est plus vendeur »

1 09.07.2015 08:32
Les bonnes années, les Brouard embauchaient trois fois plus de saisonniers.

Les bonnes années, les Brouard embauchaient trois fois plus de saisonniers.

Photo "Le Maine Libre", Hervé Petitbon

Les jeunes préfèrent consommer, avec modération, du rosé pamplemousse. Le kir au cassis perd ses adeptes et les petits producteurs ne s’en sortent plus. Le Cassis de Dollon vit ses dernières années, malgré sa conversion en bio il y a cinq ans. La seule production dans le département.

Les autres sont en agriculture conventionnelle, selon Céline Brouard, installée à Dollon avec Laurent. « Nous sommes quatre exploitants en Sarthe à cultiver essentiellement du cassis avec un peu de groseilles, pour approvisionner les industriels. Nos collègues sont installés au Breil, à Thorée-les-Pins et vers Le Grand-Lucé. »

« La troisième crise et on n’y échappera pas »

Céline précise aussi : « Notre pays recense 80 producteurs de cassis, pas plus, car les débouchés sont minimes. Le cassis en est à sa troisième crise. On n’échappera pas à celle-ci. »

Retrouvez l'intégralité de cet article dans "Le Maine Libre" de ce jeudi 9 juillet. A lire aussi en version numérique en cliquant ici.

Commentaires (1)

C'est vraiment dommage!
1alain ven, 10/07/2015 - 17:36

Sans parler de la crème de cassis, alcoolisée donc discutable, le cassis est un fruit exquis aussi noble que le raisin pour ses vertus , et qui peut s'adapter à une multitude de recettes:
Sorbets, granités, sirops, gelées et confitures, en accompagnement du gibier pour un plat sucré-salé, les recettes sont multiples.`les feuilles sont médicinales, le jus protège la paroi des vaisseaux sanguins, ce fruit est une mine...
La PAC a raté une occasion de se rendre utile pour une fois. Quelle perte pour la Sarthe!
Voilà une entreprise qui ne pollue pas, pour un produit local, qui créé de l'emploi, et qui va disparaître.
Il doit y avoir des solutions, des financements participatifs

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.