Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe « L'accessibilité prend du retard »

0 18.05.2015 17:04
 Dominique Morin, président de l'APAJH : « L'accessibilité universelle n'est pas négociable ». Photo « Le Maine Libre », Hervé Petitbon

Dominique Morin, président de l'APAJH : « L'accessibilité universelle n'est pas négociable ». Photo « Le Maine Libre », Hervé Petitbon

L'association pour Adultes et Jeunes Handicapés (APAJH) Sarthe et Mayenne célèbre son 50anniversaire. Pourtant, l'accessibilité universelle votée en 2005 est loin d'être partout finalisée.

« Le Maine Libre » : Qu'est-ce que l'APAJH, qui célèbre cette année ses 50 ans ?

Dominique Morin, président de l'APAJH : L'association pour Adultes et Jeunes Handicapés est née d'un mouvement d'enseignants préoccupés par le devenir des jeunes handicapés quand ils sortaient du milieu scolaire et entraient dans la vie adulte, avec tout ce que cela comporte. Nous avons commencé comme des militants. Aujourd'hui, nous sommes devenus gestionnaires d'établissements. 300 salariés s'occupent de 800 personnes et ce ne sont pas des emplois délocalisables.

Où en est-on de l'accessibilité des bâtiments et endroits ouverts au public ?

La loi concernant l'accessibilité universelle date de 2005 et devait se mettre en place en dix ans.

Certes, un peu de chemin a été fait, particulièrement pour les bâtiments et services publics, mais c'est lent et il n'y a pas de sanctions. En revanche, il y a des demandes de dérogations. On peut comprendre que ce soit difficile dans les bâtiments anciens, mais tout ce qui est construit en neuf devrait y être obligé.

Vous allez justement consacrer une rencontre à la problématique de l'accessibilité universelle...

Il s'agit de réfléchir, toutes parties concernées (administrateurs, partenaires institutionnels, élus locaux, représentants des autres associations et du secteur médico-social, professionnels, adhérents, familles, tous les citoyens et toute personne en situation de handicap) sur la Charte de Paris, adoptée en juin 2014, qui traite de l'accessibilité universelle.

Le fruit de deux années de réflexion collective pour faire avancer le combat vers une société inclusive doit servir aux échanges de cette rencontre placée sous le parrainage d'Axel Kahn et Pierre Pélissier, vice-président de la Fédération des APAJH.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.