Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe La Bosse : « Un village fantôme mais qui vit »

1 20.04.2017 07:04
22 maisons dans le bourg de La Bosse appartiennent à la même famille.

22 maisons dans le bourg de La Bosse appartiennent à la même famille.

Photo "Le Maine Libre"

Des maisons aux volets de couleur mais qui tombent en ruine. Quand on traverse La Bosse, le village semble inhabité. A l’origine de cet état de fait, une indivision conflictuelle. Pourtant, maire en tête, les habitants se démènent pour faire vivre leur commune.

"Nous avons le taux de vacance le plus important de la communauté de communes. C’est une constatation. Mais on n’y peut pas grand-chose", reconnaît Raymond Bellencontre, le maire de ce village de 128 habitants.

"Il y a une dizaine d’années, nous avons voté une surtaxe sur les maisons vacantes, mais cela n’a eu aucun effet. Ensuite, nous avons réalisé l’assainissement collectif, mais cela n’a rien changé non plus. Plus de la moitié des maisons du bourg (une douzaine) sont vides".

Tout est gelé

22 maisons dans le bourg de La Bosse appartiennent à la même famille : 9 sont habitées, deux ont été remises en état l’an dernier, une le sera cette année.

"C’est vrai, 13 maisons sont inhabitées, mais on ne peut rien faire. Et pourtant, j’aimerais qu’elles soient vendues, livre Pascal Yvon. Mais je n’en suis pas l’unique propriétaire".

Et c’est là que le bât blesse. Les maisons appartiennent en nue-propriété aux 7 frères et sœurs, leur mère en étant l’usufruitière.

Mais en raison d’une indivision conflictuelle, tout est gelé depuis la mort de leur père en octobre 1996.

Plus d’informations dans notre édition Haute Sarthe du Maine Libre ce jeudi 20 avril

A lire également sur ordinateur, tablette et smartphone

Commentaires (1)

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.