Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe Epidémie de bronchiolite : ce qu'il faut savoir

0 03.12.2014 15:38
Chaque hiver, la bronchiolite touche près de 30 % des enfants de moins de 2 ans.

Chaque hiver, la bronchiolite touche près de 30 % des enfants de moins de 2 ans.

Photo archives « Le Courrier de l'Ouest », Laurent Combet

L'épidémie de bronchiolite a débuté dans la région des Pays de la Loire. Chaque hiver, la bronchiolite touche près de 30 % des enfants de moins de 2 ans. C'est une maladie des petites bronches due à un virus répandu et très contagieux.

Elle débute par un simple rhume et une toux qui se transforme en gène respiratoire, souvent accompagnée d'une difficulté à s'alimenter.

« Le virus se transmet par la salive, les éternuements, la toux, le matériel sali par ceux-ci et par les mains », rappelle l'agence régionale de santé. Le rhume de l'enfant ou de l'adulte peut entraîner la bronchiolite du nourrisson.

Comment limiter la transmission du virus ?

Afin de prévenir la diffusion des virus, il est conseillé de recourir à des gestes simples permettant de limiter la transmission des microbes :

- Se laver systématiquement les mains à l'eau et au savon avant de s'occuper d'un bébé ;

- Eviter d'emmener le nourrisson dans des lieux publics où il pourra se trouver en contact avec des personnes enrhumées (transports en commun, supermarchés, hôpitaux, etc.) ;

- Eviter d'échanger les biberons, sucettes, couverts non nettoyés ;

- Aérer la chambre du nourrisson chaque jour ;

- Quand on est enrhumé, il est souhaitable de porter un masque (en vente en pharmacie) avant de s'occuper d'un bébé et d'éviter de l'embrasser sur le visage.

Que faut-il faire si l'enfant est malade ?

Il faut consulter un médecin. Si l'enfant présente des signes de bronchiolite (gêne respiratoire et difficulté à s'alimenter), il faut l'emmener voir rapidement son médecin traitant.

Sur les services d'urgences

Les urgences pédiatriques accueillent en priorité les enfants de moins de 3 mois et ceux adressés pour signes de gravité par le médecin consulté.

En cours d'épidémie, les urgences pédiatriques risquent d'être encombrées avec des délais d'attente longs pour les nourrissons ne présentant pas de signes de gravité.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.