Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe Conseils départementaux ? Trop cher selon Dominique Le Mèner

1 01.07.2014 12:08
Dans une question écrite Dominique Le Mèner, député de la Sarthe (UMP), s’inquiète du coût que pourrait engendrer le changement d’appellation des conseils généraux qui devraient désormais s’appeler conseils départementaux. Photo archives "Le Maine Libre", Olivier Blin

Dans une question écrite Dominique Le Mèner, député de la Sarthe (UMP), s’inquiète du coût que pourrait engendrer le changement d’appellation des conseils généraux qui devraient désormais s’appeler conseils départementaux. Photo archives "Le Maine Libre", Olivier Blin

Dans une question écrite Dominique Le Mèner, député de la Sarthe (UMP), s’inquiète du coût que pourrait engendrer le changement d’appellation des conseils généraux qui devraient désormais s’appeler conseils départementaux.

« A l’heure des restrictions budgétaires, ce changement de terminologie semble plus symbolique que nécessaire, tant le coût engendré par cette nouvelle appellation sera important », écrit le député, vice-président du conseil général de la Sarthe.

« Cela impliquera, en effet, la modification de tous les supports de communication, des fournitures de bureau, des documents administratifs, des supports informatiques, des bâtiments ou encore de la signalétique. A titre d’exemple, le Conseil général de la Côte d’Or a déjà chiffré ce projet à près de 1,5 million d’euros. Par ailleurs, le Conseil général, collectivité de proximité et ancrée dans la vie des territoires depuis plus de 200 ans, est parfaitement identifié par le citoyen, pour qui ce changement n’apportera rien d’opportun. »

Commentaires (1)

bygmalion en cote d'or
logjeuhan (non vérifié) mar, 01/07/2014 - 13:26

la somme evoquee par la cote d'or ressemble plus à un budget Bygmalion qu'à la realité. Peu de supports seraient à modifier,l'informatisation etant totale. le legislateur ,et il le peut,doitautoriser l'utilisation des anciens supports PLV par exemple,ce qu'à fait l'europe avec la carte verte

lors d'un seminaire,alors qu'on n'en etait qu'aux petits fours ,je m'etonnais que ces derniers ne portent pas le logo du conseil general . Plusieurs conseillers se sont étonnés de cet "oubli" .Faut il en rire ou en pleurer ?

Mauricette

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.