Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe Chez Christ, Stéphane Le Foll mise sur les dieux de la reprise

0 12.01.2013 12:13
Stéphane Le Foll est venu délivrer un message de confiance aux entreprises. Vendredi soir, il a rencontré les salariés de Candia en Préfecture.

Stéphane Le Foll est venu délivrer un message de confiance aux entreprises. Vendredi soir, il a rencontré les salariés de Candia en Préfecture.

Photo "Le Maine Libre"

Soutien aux entreprises et présentation du contenu du pacte pour la croissance, annonce de la mise en place des « Rabelaisiennes » et rencontre avec les salariés de Candia : le vendredi de Stéphane Le Foll a été chargé.

Symboliquement c’est dans le Sarthe, au sein de l’entreprise Christ de Connerré que Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, avait choisi de délivrer un message optimiste sur le soutien aux entreprises, en souhaitant « faire de 2013 une année où l’on prépare l’avenir ».

Soutien aux entreprises

« Oui il y a dans le pays des difficultés et il faut les traiter. Mais, dans le même temps, il y a aussi des entreprises qui fonctionnent », a expliqué le ministre en assurant que le gouvernement avait justement pour volonté de donner un coup de pouce à ces sociétés afin de leur permettre « d’investir dans l’avenir ».

Pour cela, le ministre a longuement insisté sur le contenu du pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi. « Dès cette année, les services de l’Etat sont mobilisés pour que les entreprises puissent bénéficier à hauteur de 4 % de la masse salariale (jusqu’à 2,5 fois le SMIC). »

Et le ministre de préciser que ce dispositif, sous forme de crédit d’impôt, représentera 6 % en 2014. « Et cela pour toutes les entreprises, y compris dans l’agriculture. Cela représente entre 11 000 euros et 15 000 euros d’allégement pour une société de 20 salariés. » De plus, le ministre devait également évoquer d’autres dispositifs en matière d’aide à l’emploi ou de financement par le biais de la BPI.

Gastronomie

Dans la suite logique prise par l’Unesco de faire entrer la gastronomie française dans le patrimoine mondial, avec plusieurs ministres, Stéphane Le Foll ne souhaite pas créer un seul projet qui rassemblerait une cité de la gastronomie, mais un réseau.

Dans le même domaine, pour le prochain salon de l’agriculture le ministre a choisi de mettre en avant le thème « du temps de repas et de sa construction ». Enfin Stéphane Le Foll aimerait faire du 14-Juillet un temps fort avec, dans de nombreux endroits un rendez-vous rabelaisien. A Connerré cela pourrait, par exemple, prendre la forme d’un repas populaire autour des rillettes. Une sorte de fête de la musique… issue du piano.

Candia

« Nous allons rencontrer au ministère les dirigeants de la Sodiaal à la fin du mois ou au début de février. Actuellement, les propositions faites aux salariés ne sont pas satisfaisantes », assurait le ministre qui a reçu les salariés de l’entreprise ce vendredi soir à la Préfecture de la Sarthe.

Des salariés qui, selon Romain Pottier, délégué CFDT ont « fait part du manque de professionnalisme du PSE proposé. Le ministre est avec nous et nous pensons qu’il fera bouger les choses auprès de la direction. » De son côté, Stéphane Le Foll estimait « que ce qui a été proposé par la direction n’est pas à la hauteur de l’engagement pris par les dirigeants de Sodiaal. Je comprends la colère des salariés et je veux que ce dossier n’en reste pas là ».

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.