Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe Charlie Hebdo : "Un roman pour comprendre la dérive des frères Kouachi"

0 04.07.2015 11:18
« J’essaie d’imaginer la trajectoire d’un apprenti terroriste qui part en stage au Yémen ».

« J’essaie d’imaginer la trajectoire d’un apprenti terroriste qui part en stage au Yémen ».

Photo archives "Le Maine Libre", Olivier Blin

Dans « J’étais la terreur », son roman à paraître en octobre, Benjamin Berton se glisse dans la peau d’un des frères Kouachi. Sous ce parti pris littéraire, le Manceau interroge la violence absolue du terrorisme.

"Le Maine Libre" : Pourquoi écrire si tôt sur les tueries du mois de janvier ?

Benjamin Berton : J’ai écrit ce roman en trois semaines, immédiatement après les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Casher. Nous étions tous environnés par cet événement et par l’impossibilité de comprendre.

Vous avez choisi le parti pris littéraire du récit à la première personne d’un des frères Kouachi...

Tout est venu de l’assaut de l’imprimerie qui, contrairement à l’Hyper Casher, s’est déroulé sans les caméras de télévision. Il n’y a pas d’images. D’où l’idée qu’un des deux frères a survécu et resurgit quatre mois plus tard. Qui était-il et quel homme est-il devenu ? Ce sont les questions qui m’intéressent pour essayer de comprendre.

Que retenez-vous du parcours des frères Kouachi ?

J’essaie d’imaginer la trajectoire d’un apprenti terroriste qui part en stage au Yémen. Quelle explication donner ? Comment peut-on passer de la petite délinquance à une tuerie ?

Retrouvez l'intégralité de cette interview dans "Le Maine Libre" de ce samedi 4 juillet. A lire aussi en version numérique en cliquant ici.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.