Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe Ces Sarthois qui partent en mission pour le Premier ministre

0 04.01.2013 09:22
François Marzorati, Jean-Claude Boulard et Claude Chéreau, en mission pour le Pr

François Marzorati, Jean-Claude Boulard et Claude Chéreau, en mission pour le Premier ministre.

Photos Le Maine Libre, Hervé Petitbon

Claude Chéreau, Sabolien de 71 ans, est à la tête de la commission du dialogue sur le futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Le maire du Mans fait la chasse aux normes et un Manceau surveille Mittal.

Installé à Sablé où il a choisi de passer sa retraite, Claude Chéreau, est chargé de nouer un dialogue entre anti et pros « aéroport » de Notre-Dame des Landes.
Une mission dont ce Sabolien mesure toute l’importance.


« Essayer de pacifier le débat »


Surtout ne pas se tromper de terme : Claude Chéreau n’a pas le rôle d’un « médiateur ». « Je suis chargé du dialogue, ce n’est pas une médiation, ma mission est d’organiser des contacts entre l’ensemble des parties prenantes qui le voudront bien, et ainsi essayer de pacifier le débat », éclaire-t-il, insistant sur la neutralité de cette commission.

Nommé en novembre dernier à la présidence de cette commission du dialogue, Claude Chéreau a commencé par décortiquer ce fameux dossier. « Avant d’être désigné, je ne connaissais rien du dossier ». Le Sabolien a passé de longues journées à appréhender les arguments des uns et des autres, avant d’entamer les auditions à Nantes et à Paris avant Noël. « On écoute, on pose des questions, pour tirer le fil de la pelote », explique-t-il.

Claude Chéreau réussira-t-il à réunir autour d’une table les divers représentants des opposants et des pros aéroport ? « Je n’ai pas l’angélisme de croire que cela se fera d’un simple coup de baguette magique », annonce-t-il, lucide mais confiant. Sans doute parce qu’il est de nature optimiste et qu’il connaît bien aussi les ficelles du dialogue public. Une petite ombre au tableau toutefois : ce dialogue intervient un peu tard…
La commission rendra son rapport pour fin mars. Avant, les auditions auront repris à partir du 8 janvier à Nantes, à Paris, « et peut-être sur le terrain si le climat s’apaise car ma vocation n’est pas de faire des scoops dans les journaux ! »

 

Le Manceau François Marzorati veille au respect de l'accord Mittal à Florange


Manceau, ancien sous-préfet de Thionville, François Marzorati se voit confier une mission par le gouvernement: veiller à la bonne exécution de l’accord Ayrault-Mittal sur Florange. Qualifié d’ « humaniste de gauche »,  à 66 ans, François Marzorati a consacré 44 ans au service de l’Etat en commençant comme attaché à la préfecture de la Sarthe. «  Ma mission est de présider le comité de suivi de l’accord signé entre le gouvernement et Arcelor Mittal. Ancien sous préfet de Thionville ( je viens de prendre ma retraite), c’est un sujet que je connais assez. Un accord extrêmement important qui s’articule en trois volets.  Pas de licenciements; il faut envisager des mesures d’accompagnement dans un climat social de véritable dialogue entre gouvernement, direction et syndicats. Veiller à ce que les 180 millions de l’Etat soient effectivement engagés pour maintenir l’activité du site.  En même temps un projet se met en place pour que le CO2 produit par les hauts fourneaux soit capté pour être conditionné. Je suis chargé de faire la liaison entre l’entreprise et les  élus locaux ».

Le maire du Mans chasse les normes

Enfin, Jean-Claude Boulard, le maire du Mans, a été chargé par le Premier ministre, en décembre dernier, de partir à la chasse aux normes qui minent le quotidien et le budget des collectivités. En collaboration avec Alain Lambert, président du conseil général de l'Orne et président de la commission consultative sur l'évolution des normes, le maire du Mans devra proposer avant fin mars "une liste de normes qui seront abrogées".

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.