Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe Baisse des dotations de l'Etat : les élus en colère [VIDÉOS]

6 14.07.2015 12:52
250 maires et adjoints de Sarthe ont manifesté en ce 14 juillet contre la baisse des dotations de l'Etat.

250 maires et adjoints de Sarthe ont manifesté en ce 14 juillet contre la baisse des dotations de l'Etat.

Photo "Le Maine Libre", Hervé Petitbon

Ils étaient 250 maires et adjoints de Sarthe à se réunir en ce 14 juillet, écharpe tricolore sur le veston, devant la préfecture au Mans.

"Une première", selon Marc Joulaud, maire de Sablé et président de l'Association des maires et adjoints de la Sarthe. "Pour la première fois, nous sommes tous unis au-delà de nos sensibilités pour faire passer le message. En 2017, voire dès 2016, nos budgets ne passeront pas dans nos communes et dans nos villes. Et il est impossible d’envisager de compenser la baisse des dotations par une augmentation de la fiscalité."

 

Des maires exaspérés 

Chez tous les élus présents à ce rassemblement, la même frustration de se sentir pris à la gorge. "On est même exaspérés", lance Alain Courault, maire de la petite commune rurale d'Auvers sous Montfaucon. "En nous enlevant des dotations, j'ai l'impression qu'on nous dit qu'on gère mal notre budget."

 

Un budget amputé

Le budget des communes, justement, est fortement impacté par la baisse des dotations de l'Etat. "A Beaufay, la baisse est de 30 000 euros en 2015, soit 10 % de notre budget", s'indigne Géraldine Vogel. "Si on veut continuer à avoir des services publics de qualité, il va falloir faire des économies sur certains points de notre budget."

 

"On aimerait que l'Etat montre l'exemple", tence de son côté Fabien Lorne, le maire de Chevillé. "Et puis cette baisse des dotations de l'Etat ce sont des investissements en moins pour les communes et donc du chômage supplémentaire."

 

Le département solidaire

Le président du Conseil départemental, Dominique Le Mèner, était aussi présent à ce rassemblement du 14-Juillet, "pour apporter mon soutien à tous les élus et maires de Sarthe. Et puis nous sommes logés à la même enseigne puisque le département, lui aussi, subit une baisse de 28 millions d'euros de dotations de l'Etat." Dominique Le Mèner estime que, pour les maires, c'est désormais "mission impossible".

 

Avant qu'une délégation des élus sarthois soit reçue par la préfète Corinne Orzechowski, pour transmettre à qui de droit leur cahier de doléances, les "manifestants" ont entonné la Marseillaise.

Plus d'informations dans "Le Maine Libre" de ce mardi 14 juillet. A lire également en version numérique en cliquant ici.

Commentaires (6)

la grande distribution se fiche totalement du 14 juillet
1alain mer, 15/07/2015 - 06:48

De sa valeur symbolique. La grande distribution est intéressée par l'ouverture le week-end car elle fait son plus gros chiffre le weekend. Elle se fiche totalement de ses salariés et des gens en général.
Elle est au dessus des lois qu'elle modifie à son gré. Elle siège à la commission avec les élus, qu'elle achète au passage, pour donner son accord pour son installation où elle le souhaite. Elle se moque de la démocratie car elle triche pour faire voter ses salariés lors de l'enquête publique concernant la zone Bener. Elle se moque éperdument de l' environnement. La grande distribution est intéressée par le profit, point.
Ce qui est grave c'est qu'elle est portée au nue par nos élus. C'est grave de cautionner ça.
Annoncer une amélioration du chômage est un mensonge, il n' y aura qu'un transfert de clientèle, un transfert de salariés pour IKAKA et quelques emplois temporaires pour la construction de ce hangar hideux. Il en coûtera à la ville l'entretien du réseau routier dense que la grande distribution va construire, une augmentation de la pollution de l'air, un enlaidissement de la dernière entrée de ville sans supermarchés ainsi qu'une belle cible pour le terrorisme qui est malheureusement plus que d'actualité;

Coup de gueule
fifi72 mar, 14/07/2015 - 19:16

Combien a coûté aux contribuables le défilé du 14 juillet sur les champs et dans les grandes villes. En allégeant ces cérémonies, l'économie d' argent fait, aurait certainement put servir a des communes en difficulté. Que l'on ne me parle pas de journée nationale car cela n'a plus aucun sens. Du moins pour les grandes enseignes françaises comme Carrefour au Mans, qui profitent de ce jour férié pour rester ouvert et continuer a faire du profit.

quels hypochrites
logjeuhan mar, 14/07/2015 - 18:40

Combien parmi ces maires detiennent deux,troismandats indemnisés,voire plus. A ce qu'on dit l y aurait meme un député europeen qui a eu tout loisir de voir pendant cinq ans se poser un Falcon depensant l'argent du contribuable.
Le conseil general les soutient ? Il suffit de prendre le nouveau president et deux vice presidents pour depasser les dix mandats (indemnisés) cumulés.
Encore heureux qu'on ne leur demande pas comme à Mamers d'arreter de fumer ou de telephoner .Les dotations de l'Etat baissent ,faites comme nous,serrez vous la ceinture et reversez au budget general toutes les indemnites de cumuls que vous percevez.
Au Lude ,sans doute pour fêter l'arrivee de leur senateur ,les elus du syndicat des dechets se sont augmentés de ...267% ,toute honte bue .
Mauricette

Charité bien ordonnée...
forhand mar, 14/07/2015 - 16:18

Charité bien ordonnée...
Avant de mobiliser toute son énergie à soutenir et financer l'économie grecque il faudrait peut-être s'inquiéter de l'évolution de la nôtre !!!
Merci mesdames et messieurs les élus d'avoir enregistré qu'une hausse de la fiscalité n'est pas envisageable.
Il faudrait seulement que le gouvernement Hollande Valls l'enregistrent aussi !

Grand ménage ! On va rentrer
Pandore mar, 14/07/2015 - 13:57

Grand ménage !

On va rentrer dans les mois qui viennent, dans le vif du sujet, et cela va se faire à couteaux tirés !

Depuis déjà un certains nombres d'années, certains tirent la sonnette d'alarme, mais les élus on fait la sourde oreille,
( gauche comme droite) ils ont voulu continuer à contenter tout le monde.

Il va falloir faire des choix et revenir aux fondamentaux : LE ROLE D'UNE COMMUNE ?

Acheter une broyeuse pour la déchetterie ou alors une oeuvre artistique pour un rond point ?

Acheter des ordinateur pour une école ou alors continuer à payer l'association lambda ?

Dans les mois qui viennent, de multiples responsables d'associations, vivant grassement avec notre argent vont défiler dans les rues .
Si certaines ont vraiment une utilité, une grande majorité défendent des théories fumeuses, voir politiques !
Libres à eux, mais sans notre argent ! et les sommes sont considérables ...

Cela va être aussi la chasse aux mauvaises moeurs et un retour à un minimum d'éthique.

Dans mon petit village, alors que les services minimum aux citoyens sont en train d'être réduit, certains comment à éplucher les comptes.
Et quand on cherche, on trouve : achat inconsidéré, voiture de service, note de restaurant injustifié, favoritisme, conflit d'intérêt, etc...

Certains élus vont avoir du souci à se faire.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.