Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe 37 ans au service de 17 préfets

1 26.09.2012 12:05
Alain Notais : « Je ne m’y étais pas préparé, mais ça a été une vie passionnante. »

Alain Notais : « Je ne m’y étais pas préparé, mais ça a été une vie passionnante. »

Photo : « Le Maine Libre » - Denis Lambert

Alain Notais part à la retraite. Il aura été 37 ans maître d’hôtel des préfets de la Sarthe. Il en aura connu 17. Quatre anciens préfets ont tenu à être présents vendredi à son pot de départ…

D’emblée, Alain Notais pose  le préalable : «  J’ai assisté à bien des choses que je ne révélerai jamais. Certes, on ne m’ a rien fait signer quand j’ai été embauché, mais on m’a demandé de garder une certaine discrétion. A laquelle je me tiens. » 

« Le Maine Libre » : Vous étiez au service d’une immense maison...

Alain Notais : Evidemment, de l’extérieur la préfecture apparaît immense. Mais les appartements privés du préfet ne font que 100 m2, le reste est constitué de pièces de fonctions ou administratives. 

Une anecdote quand même ? 

Un jour, le préfet reçoit des invités. Dans sa chambre, une femme pose sa valise sur le lit. Et puis, proteste : "je ne coucherai pas dans ces draps qui sont marqués P.S !" Elle a cru que cela voulait dire Parti Socialiste. En fait, le monogramme signifiait tout simplement Préfecture de la Sarthe.  

La maison vit grand train ?

Le monogramme de la préfecture est gravé aussi sur les couverts en argent massif. Que l’on ne sort que pour les repas officiels. Pour le quotidien on se contente de métal argenté. En vérité on vit sur le fonds ancien. C’est beaucoup trop cher, on ne rachète plus. Et quand un verre est cassé, cela fait bien longtemps qu’on ne met plus 150 € pour le remplacer. 

Quand un préfet arrive, il fait tout refaire ?

Contrairement à des idées toutes faites, les préfets en arrivant ne font plus refaire les tapisseries ou les peintures. Le bâtiment appartient au Conseil Général mais l’entretien est aux frais de l’Etat. La dernière chose qui a été refaite c’est la galerie entre les salons. Il y avait 33 ans que rien n’avait bougé. Les quatre salles de bains ont été refaites il y a sept ans. Le salon de réception n’a connu aucune intervention depuis 30 ans, et pourtant il en aurait bien besoin. Mais très progressivement, les fenêtres sont équipées de double vitrage.

La préfecture à table ? 

Si les gens sont convoqués à 11 heures, évidemment le graillon suit. Et c’est très bien comme ça, ils sont plus à l’aise et cela permet de résoudre des problèmes. Il y a trois déjeuners ou dîners par semaine. Selon les préfets, il y en a qui me faisaient pleinement confiance et qui continuaient de parler pendant que je servais. D’autres se taisaient à mon passage. 

Et la table au quotidien ? 

Quand un préfet arrive, on fait le point sur ce qu’il aime ou non, on s’harmonise.  Quand il n’y a rien d’officiel c’est du basique. Le préfet fait (faire) ses courses sur son argent personnel. En règle générale tout de même, ils aiment bien manger. Je sers le matin et le midi. Le soir, ils se débrouillent avec ce que le cuisinier leur a préparé et le micro ondes. 

La cave a des secrets ?

La cave ne contient ni Petrus, Yquem ou Cheval Blanc. Pas de bouteille au-dessus de 15 € pour les dîners officiels. Pour le quotidien, ce sont des bouteilles à 6/7 €. Par ailleurs, avec les campagnes de sécurité routière et les budgets qui sont rognés, l’alcool disparaît des réceptions. 

Vous conservez des contacts avec vos anciens « patrons » ?

Avec certains, nous avons eu ma femme et moi (nous avons vécu 17 ans sur place), des atomes crochus. Il y en a avec qui je suis allé en vacances, d’autres qui viennent à la maison, d’autres encore avec qui on a gardé le contact, par téléphone ou par courrier. 

A quand la publication de vos mémoires ? 

Non, je n’écrirai pas mes mémoires ! Mais il ne faut pas rêver, il n’y a pas de réels secrets d’alcôve ni de vies de Sardanapale…

Propos recueillis

par Jacques GUICHARD

 

Commentaires (1)

Longue et heureuse retraite !
phuthanhdanh1 mer, 26/09/2012 - 16:50

Le cas de Monsieur Alain NOTAIS m'a fait penser à un Adjudant qui conduit la voiture présidentielle qui descend l'avenue des Champs Elysées avant le défilé du 14 Juillet . On le voyait encore cette année .Longue et heureuse retraite , Monsieur A. Notais !

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.