Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Santé Cécile Tasse, 40e étudiante à s’engager pour devenir médecin en Sarthe

2 10.07.2014 16:07
Cécile Tasse exercera en Sarthe dès la fin de ses études. C’est-à-dire dans un peu plus de 2 ans.

Cécile Tasse exercera en Sarthe dès la fin de ses études. C’est-à-dire dans un peu plus de 2 ans.

Le département offre des bourses aux futurs généralistes qui souhaitent s’installer dans des zones en déficit de médecins. Le 40e contrat de ce type a été signé à l’abbaye de l’Epau.

Cécile Tasse, 25 ans, a  fait son choix. C’est en Sarthe qu’elle a décidé de s’installer comme médecin généraliste, quand elle aura fini ses études en 2016, à la faculté de médecine d’Angers.

Pour ce choix mûrement réfléchi, la future praticienne bénéficie d’une aide du Conseil général de 25 200 euros. En contrepartie, Cécile Tasse s’engage à exercer 5 ans dans un des secteurs « sous doté » du département.

A côté du contrat d’engagement pour les futurs généralistes (comme celui signé avec Cécile Tasse), il est proposé la même chose aux futurs chirurgiens-dentistes. Un contrat d’engagement de trois ans est également en place pour les futurs kinésithérapeutes.

Et ce n’est pas tout, les étudiants en 1re année peuvent aussi bénéficier d’une bourse de 6 000 euros. Celle-ci est attribuée sous condition de ressources. 

Commentaires (2)

loi votee en -2009
logjeuhan (non vérifié) jeu, 10/07/2014 - 17:50

ce n'est pas une initiative nouvelle:l'etat a dans sa loi de 2009 prevu d'associer financement d'etudes et engagement d'implantation ,les mesures devaient etre appliquees en 2012 ,jusqu'ici 200 etudiants chaque annee beneficiaient de ces aides financees par l'assurance maladie .

IL faut bien sur veiller à ce que les engagements soient respectés et que le medecin s'installe reellement dans une zone deficitaire en praticiens. il s'agit d'argent public ,ni les conseils generaux,ni les boursiers ne doivent l'oublier.

Deja en 2006 ,il y a quand meme huit ans,l'Allier avait engagé une operation "wanted" pour faire revenir des medecins dans ce departement desertifié.Destiné aux internes,l'engagement est de six ans. En 2005 ,la Manche avait commencé avec cinq etudiants en seconde annee. Quelquefois,l'action est menee au niveau de la region ,comme en Picardie.
Quelquefois,il n'y a pas de volontaires ......

En tout cas ,ça a plus de sens qu'un cheque en blanc donné dans le cadre de « Sarthe me up » pour des projets conçus pour la circonstance ou deja récompensés et ne generant pas d'emplois sur place.
L'argent public du conseil general doit etre investi sur place ,c'est une evidence.
Ces bourses sont evidemment peu de choses par rapport aux indemnites que pourraient percevoir certains supercumulards s'ils etaient élus aux senatoriales :le trop perçu par rapport au maximum autorisé (13000 euros perçus par un senateur) pouvant etre reversé à un ou des élus de leur choix . De quoi financer deux medecins chaque annee .

Mauricette

Bravo, Bonne initiative, il
Pandore jeu, 10/07/2014 - 16:57

Bravo,

Bonne initiative, il faudrait aussi penser à nos chercheurs qui partent tous à l'étranger .

Il n'est pas rare de voir des doctorants, ne pas gagner plus qu'un intérimaire sans qualifications !

Et pour obtenir un ordinateur ou autre instruments de recherche, pour leur laboratoire, ils sont obligés de monter des tas de dossiers, pour mendier auprès d'un sponsor !

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.