Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Saint-Pavace Incroyable vente aux enchères

2 19.09.2012 07:00
Des becs de gaz (en haut à gauche), des voitures dont cette Renault Rambler, du matériel neuf (lampes à pétrole) ou ancien attendent les enchérisseurs.

Des becs de gaz (en haut à gauche), des voitures dont cette Renault Rambler, du matériel neuf (lampes à pétrole) ou ancien attendent les enchérisseurs.

Photo "Le Maine Libre"

Une Renault Rambler, des lampes à pétroles, un lot de bidets et de baignoires, ou encore 300 tonnes de ferraille. Tout doit disparaître dans le cadre du règlement de la succession de Jean Bailleul.

Les enfants de Jean Bailleul mettent en vente le formidable stock de marchandises amassé pendant un demi-siècle par leur père décédé en janvier. Les enchères auront lieu vendredi et samedi au lieu-dit « Bougeance » à Saint-Pavace.

Une vente aux enchères publiques pour le moins singulière. Les 13 hectares de Bougeance et le hangar de 3 000 m2 recèlent un bric-à-brac exceptionnel. L’originalité de la vente tient tant à la grande quantité d’objets qu’à leur hétérogénéité.

La succession Bailleul a été morcelée en 200 lots mais nombre d’entre eux recèlent des dizaines, voire des centaines de pièces. Exemple : si le lot n° 67 est une Renault Rambler, le n° 83 est constitué d’une trentaine de balançoires tape-cul. Plus loin, c’est un lot d’une centaine de bidets (neufs) ou encore de 150 chaises.

« Caverne d’Ali Baba »

Les fils de Jean Bailleul ont passé un mois à préparer la vente. Didier Bailleul, un des fils de l’ancien récupérateur-soldeur, compare Bougeance à « une caverne d’Ali Baba. C’est un stock de 50 ans qui est mis en vente. Mon père récupérait et revendait de tout, du neuf et de l’occasion. Il y en a pour tout le monde, les professionnels comme les particuliers. »

Tout doit disparaître. « Et tout va disparaître », affirme Didier Bailleul. Bougeance doit faire place nette. Les 300 tonnes de ferraille, la pelleteuse, les baignoires, les haches, les tôles en plastique, le stock de bois, les machines outils, les meubles, les bennes de semi-remorques ou encore les pinceaux, les clés à molettes et les guidons de mobylette torsadés… attendent les plus offrants.

Visites à partir de mercredi

La vente se déroulera vendredi et samedi à partir de 14 heures. Régis Bailleul, autre fils de Jean et commissaire-priseur à Bayeux, pilotera les opérations. Les expositions publiques seront possibles mercredi et jeudi de 10 heures à 17 heures ainsi que vendredi matin (10 heures - 12 heures).

Le matériel à vendre est également visible sur le site internet www.interenchères.com. L’enlèvement des lots se fera à partir du lundi 24 septembre et jusqu’au lundi 8 octobre (de 9 h à 19h).

Arnaud VASLIN

Contact : 06-33-52-66-27.

Commentaires (2)

Bonnes affaires
Moïsette mer, 19/09/2012 - 19:53

Je me souviens, lorsque nous étions jeunes, mon mari et moi allions chez M Bailleul pour divers achats. Nous trouvions de tout, neuf et occasion à des prix défiant toutes concurrences. Le parc de Papéa a une renommée bien au-delà de la Sarthe et bravo à son fondateur (je ne savais pas que c'était M Bailleul). Les enchères vont attirer énormément de monde et je suis certaine qu'il y a de très bonnes affaires. Nous n'avons plus besoin de rien sinon, nous y serions allés

Monsieur Bailleul,
jean-luc 1 mer, 19/09/2012 - 17:52

Est le père fondateur du parc d'attraction Papéa situé à Yvré l'évêque ,il à été plus facile pour lui de créer un parc avec tant de matériaux amassés depuis des années ....

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.