Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Saint-Calais Accident mortel : 4 ans de prison pour le conducteur

0 22.03.2013 18:28
Le 6 mars dernier, une voiture s'encastrait sous un camion, causant la mort du passager. Ce vendredi, le conducteur a été condamné à quatre années de prison dont deux ans avec sursis.

Le 6 mars dernier, une voiture s'encastrait sous un camion, causant la mort du passager. Ce vendredi, le conducteur a été condamné à quatre années de prison dont deux ans avec sursis.

Photo archives "Le Maine Libre"

A la suite d’un accident mortel de la circulation, le conducteur d’une voiture dont le passager est décédé a été condamné ce vendredi à quatre ans de prison (dont deux avec sursis) et mise à l'épreuve de trois ans par le tribunal correctionnel.

Le 6 mars dernier à Saint-Calais. Sur la RD 357 des travaux sont en cours pour l’installation d’un rond-point. Des panneaux de signalisation et des feux tricolores régulent la circulation dans le sens Blois-Le Mans.

Une voiture marque l’arrêt, suivie d’un ensemble routier qui à son tour observe le feu rouge. C’est alors que le chauffeur ressent un choc particulièrement violent à l’arrière de sa remorque qui se transmet jusqu’au tracteur. Une voiture vient de le percuter avec force. 

Le conducteur de cette dernière voiture est blessé, transporté au Centre hospitalier. Mais son passager est décédé sur le coup.

Minerve au cou, avec une certaine difficulté à mouvoir la tête, le conducteur était présenté ce vendredi au tribunal correctionnel du Mans, dans le cadre de la procédure de comparution immédiate, pour homicide involontaire mais avec circonstances aggravantes

«  J’ai perdu un pote »

Le prévenu de 27 ans, sans domicile fixe, reconnaît avoir consommé de l’alcool et des stupéfiants, la veille particulièrement, en compagnie de son ami. Il pensait, de son aveu même, être en état de conduire, oubliant toutefois qu’il était sous le coup d’une suspension de permis. Il ne se souvient de rien après l’accident. 

Devant le tribunal, qui lui rappelle l’existence d’un casier judiciaire, il exprime ses regrets sincères : «  J’ai perdu un pote, je ne reverrai plus son visage... »

« Une voiture comme une arme »

Le Parquet tonne : « Comment faire comprendre que boire au volant c’est prendre une voiture comme une arme et s’exposer à devenir un meurtrier ? » et requiert cinq ans de prison (dont une année avec sursis).

Le tribunal condamne le prévenu à 4 ans de prison dont 2 ans avec sursis, une mise à l’épreuve de 3 ans et prononce le maintient en détention.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.