Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sablé Un emploi d'avenir pour aider l'association des commerçants

3 25.02.2013 20:40
Municipalité, association des commerçants et Mission économique au chevet du commerce du centre-ville.

Municipalité, association des commerçants et Mission économique au chevet du commerce du centre-ville.

Un emploi d'avenir," le premier qui sera signé à Sablé," selon le maire Marc Joulaud, c'est l'une des actions qui devrait contribuer à relancer le commerce du centre-ville à Sablé. La personne recrutée sera chargée d'aider Sablé Action (association des commerçants et artisans) dans l'organisation d'animations commerciales et dans la recherche d'adhérents. D'autres mesures sont envisagées, à commencer par une étude qui sera menée par la chambre de commerce. La Ville financera cette étude à hauteur de 6 000 €, l'enjeu étant de connaître les attentes des commerçants. Dernier plan d'action pour aider le commerce sabolien: la Mission économique verra ses compétences élargies au commerce. Elle se chargera d'accompagner les porteurs de projet (ouverture de commerce) et anticipera départs en retraite et transactions commerciales.

Commentaires (3)

JGR 80
Pandore mar, 26/02/2013 - 22:59

Le problème n'est pas d'attirer la population, mais de la retenir au centre ville.

la population qui la remplace n'a pas les mêmes centres d'intéréts.

Un soir, vers 21 h00 traversez le centre ville à pied, vous verrez.

Lorsque vous croisez des individus, tenant les murs, vous dévisageant d'un regard lourd, ne décrochant aucun mot, lorsque vous leur souhaitez bonsoir...

un peu plus loin dans un recoin deux ou trois personnes,dans le noir trafficant je ne sais quoi.

Rien de dramatique, mais moi qui ai vécu quelques années dans certaines villes agitées. Cela me rappelle de mauvais souvenirs .

Pourquoi depuis quelques temps, de très anciens locataires, quittent leur HLM ?

Il suffit de lire "les nouvelles" de la semaine dernière, les réponses y figurent en creux sur deux pages !

Recherche centre dynamique
JGR mar, 26/02/2013 - 21:24

Sablé ne s'en sort pas si mal grâce à quelques éléments qui apportent un peu de vie : cinéma, la salle des "arséniks" (pardon pour l'orthographe)... mais il est vrai qu'il y a trop de banques, d'assureurs, d'agences d'intérims ou d'agences immobilières... Tout cela est bien morne !

Il faut attirer les gens dans le centre: un stationnement plus facile et plus nombreux, plus d'activités loisirs...

Par contre, je lis dans certains commentaires une coloration politique un peu inquiétante... Y a t-il une telle insécurité dans le centre de Sablé ? Je ne le crois pas... En tout cas, je ne la ressens pas.
Quant au fait d'enlever ses enfants des crèches... d'où tire t-on cela ? Encore faudrait-il qu'il y ait de véritables crèches à Sablé ? il n'y en a pas à proprement parler à Sablé. Seulement deux haltes-garderies municipales et une MAM.
On voit là un manque total de prise en compte du besoin: il n'y a pas de crèche à l'hôpital du Bailleul (public=0) et aucune crèche d'entreprise dans aucun des grands groupes de Sablé (privé=0) !

Commerce
Pandore mar, 26/02/2013 - 10:59

Malheureusement,

Le centre ville de Sablé meurt au fil des ans. Comme toutes les villes, on retrouve en surnombre : banques, assurances, et boites d'intérim .

Mais le petit commerce disparait, ou alors au profit d'épicerie ethnique, kebab and Co.

De plus comme le relatait le journal , les Nouvelles, les marchands de sommeil se développent.
Le soir à la tombée de la nuit, le centre est mort, et il y règne un sentiment d'insécurité qui n'existait pas il y a dix ans.

Les élus commencent, enfin, à évoquer le problème, ou plutôt sont dans le dénie, les municipales approchent.

He oui, on ne peut pas fournir une main d'oeuvre, non qualifié, bon marché, aux entreprises de Sablé ( venant du Mans, et de région Parisienne), cela sans en payer une contrepartie.

Les Saboliens, sont en train d'ouvrir les yeux, d'autres ont désertés, le centre ainsi que les zones HLM.

D'autres enlèvent leurs enfants de certaines crèches ou écoles primaire, le cercle vicieux s'enclenche.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.