Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sablé Plan local d'urbanisme: le rapport "à charge" du commissaire-enquêteur

6 13.11.2015 08:30
L’association franco-turque est installée au lieu-dit « La Pierre », route de Précigné.

L’association franco-turque est installée au lieu-dit « La Pierre », route de Précigné.

L'association franco turque de Sablé-sur-Sarthe dont le local actuel n'est plus aux normes a décidé de construire un nouveau bâtiment à proximité de son siège, route de Précigné, à Sablé.

Parce que ce terrain est classé en zone naturelle, la ville a dû engager une procédure de révision allégée du plan local d'urbanisme pour le passer en zone constructible.

Une enquête publique s'est déroulée l'été dernier. Une enquête qui n'a suscité aucun intérêt auprès des Saboliens.

En revanche, elle s'est soldée par un rapport défavorable du commissaire enquêteur, qui évoque "la dissimulation répétée dans les pièces du dossier de la réalité du projet de construction d'un lieu de culte musulman sur cette zone ; ce manque de clarté a nui à l'information du public".

Pour le maire de Sablé qui rappelle que "la procédure a été rigoureusement menée et que tout est carré ", c'est "un rapport non pas diffamatoire mais à charge".

Et Marc Joulaud d'ajouter : "nous n'avons rien dissimulé, l'association franco turque dispose déjà d'un local où elle a une activité culturelle et cultuelle, rien n'est caché. Elle souhaite déménager, nous lui proposons ce terrain pour lequel cette procédure était nécessaire".

Tout en rappelant que l'association ne bénéficie pas d'aide pour son projet, le maire s'interroge : "pourquoi vouloir attiser la polémique ?"

La communauté de communes de Sablé, en conseil début octobre, n'avait d'ailleurs pas tenu compte de cet avis défavorable. La délibération est soumise au contrôle de légalité par la Préfecture.

De son côté, le président de l'association franco turque regrette de ne "pas avoir été contacté par le commissaire enquêteur pour pouvoir lui montrer ce que fait l'association."

Plus d'informations dans "Le Maine Libre" éditions Sarthe Loir de ce vendredi 13 novembre. A lire également en version numérique en cliquant ici.

 

Commentaires (6)

Grand prix du Bisounours ! le
Orwellement vôtre ven, 13/11/2015 - 15:46

Grand prix du Bisounours !

le gagnant est Fifi 72 !

le commissaire enquêteur ne mache pas ses mots, il parle de "dissimulation répétée".

Quand le maire dit " attiser la polémique ", il y avait t'il donc déjà un problème avant cette enquête ?

Il ne serait pas inutile de connaitre les conditions d'attribution du bâtiment actuel, celui ci se trouvant à proximité de la future voie de contournement de Sablé . Au moment de l'acquisition tout le monde le savait.

Pour infos à Fifi 72, si l'état restaure les églises c'est normale, elles lui appartiennent suite à la confiscation!

Résumé loi 1905 :
Les biens détenus précédemment par les Églises deviennent la propriété de l'État mais celui-ci se réserve le droit de les confier gratuitement aux représentants des Églises en vue de l'exercice du culte.

ON NOUS PREND POUR DES
Orwellement vôtre ven, 13/11/2015 - 12:11

ON NOUS PREND POUR DES JAMBONS !!!

Fifi 72 va bien nous trouvez d'autres exemples :

Pourquoi pas une association d'amitié Franco- Allemande, dont le local alloué gracieusement par la commune a étè reconverti en chapelle protestante.

Ou bien l'association des joueurs de pétanque de trifouilly les oies :
Le terrain de pétanque , vendu pour l'euro symbolique, par la commune, s'est transformé en temple bouddhique !

En cette journé de la gentillesse
fifi72 ven, 13/11/2015 - 15:00

En réponse à Orwellement vôtre - ON NOUS PREND POUR DES

Etre pris pour un jambon, Pandore, c'est le mieux qu'il puisse vous arrivé.
Plus sérieusement:
Les activités de l’association Franco-turc existent déjà cela en toute transparence.
L’association ne reçoit rien de la part de la mairie pour la réalisation du projet.
Nous avons une association identique au MANS ou des gens de confessions différentes et des laïcs œuvrent ensemble en toute harmonie. C'est aussi le but de ce type d'association "mieux se connaitre pour mieux vivre ensemble".
En ce qui concerne les lieux de culte catholique, beaucoup de rénovations de ces bâtiments sont pris en charge par les communes avec l’argent des contribuables dans un pays où il y a séparation de l'église et de l'état. Et pourtant, ceci ne me dérange nullement car pour moi, une église est avant tout un bâtiment qui appartient au patrimoine d’une commune ou d’une ville avant d’être un lieu de culte.
Pourquoi n’y aurait t’il pas aussi des temples protestants ou hindouistes, ou touts autres lieux de culte dès l’instant que cela est financé par les adeptes de ces religions.
Les religions n’ont pas de frontière, mais la connerie non plus malheureusement.

Ne pas entretenir les confusions...
JGR ven, 17/03/2017 - 15:01

En réponse à fifi72 - En cette journé de la gentillesse

Tout d'abord, merci de ne pas tout confondre...
Les lieux de cultes qui bénéficient de subsides sont uniquement ceux qui étaient existants au moment de la loi de 1905 (à deux ou trois exceptions près dont la Mosquée de Paris en reconnaissance notamment des sacrifices faits par les soldats de confession musulmane lors de la Grande guerre).

Merci aussi de laisser tranquille les protestants (je les distingue des évangélistes tendance néo-chrétiens born again) qui n'ont rien demandé à personne et qui sont au contraire extrêmement attachés à la laïcité "à la française" qu'ils défendent pleinement.

Quand à la remarque disant que le commissaire enquêteur n'a même pas consulté l'association en question (peu importe laquelle !), elle montre bien une méconnaissance du fonctionnement même de l'administration et de l'organisation de notre pays. Heureusement, qu'il n'a même pas cherché à le faire : on lui demande de remettre un avis neutre sur une question d'urbanisme liée à l'occupation des sols; absolument pas de se compromettre avec qui que ce soit pour savoir la recevabilité de ses motivations !

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.